Martin Scorsese a lancé le bal en affirmant que les films Marvel « n’étaient pas du cinéma, mais des parcs d’attractions ». Francis Coppola a renchéri en déclarant son aversion pour les films de superhéros, « abjects », selon lui.

La Presse

Hier, c’était au tour du vétéran cinéaste Ken Loach, reconnu pour ses drames sociaux, d’afficher ouvertement son dédain pour ces films de genre.

« Ce sont des produits de marchandise, comme les hamburgers, a-t-il déclaré lors d’une entrevue à la chaîne Sky News. Tout cela relève d’un exercice cynique visant à générer des profits pour les grandes corporations. Ça n’a rien à voir avec l’art du cinéma. »

Sorry We Missed You, le plus récent film du cinéaste anglais, double lauréat de la Palme d’or du Festival de Cannes (The Wind that Shakes the Barley en 2006 et I, Daniel Blake en 2016), prendra l’affiche au Québec l’hiver prochain. — Marc-André Lussier