Robonaut2, le robot assembleur conçu par GM et la NASA, a maintenant des jambes. Le robot (R2, pour les intimes) est à bord de la Station spatiale internationale depuis 2011, où sa force et sa motricité fine sont testées.

Publié le 18 déc. 2013
Denis Arcand LA PRESSE

GM avait contribué à son expertise parce qu'elle s'intéresse à la robotisation des tâches répétitives et requérant force et dextérité.

La NASA était dans le coup parce qu'elle veut des robots ouvriers en vue de tâches extérieures jugées trop ardues ou dangereuses pour des astronautes.

Quand il a été livré à la station internationale, R2 n'était qu'un torse avec des bras et des mains robotiques.

Une tête avait été ajoutée avant de partir, ça fait plus humanoïde, et ça donne un support pour les caméras stéréo et l'antenne de la télécommande.

Depuis peu, la NASA a ajouté des jambes à R2, lui permettant de se déplacer et de s'agripper solidement pour des tâches en apesanteur.