General Motors, Audi, Toyota et Google pompent des centaines de millions de dollars, d'euros et de yens pour perfectionner des voitures sans pilote.

Denis Arcand LA PRESSE

Mais un étudiant roumain de 19 ans a gagné le plus prestigieux prix de la Foire d'ingénierie et de sciences internationale Intel avec son système maison qu'il a bricolé avec 4000 $ de pièces achetées sur internet et dans l'équivalent roumain d'un Radio Shack.

Ionut Budisteanu a gagné le premier prix, 75 000 $, avec son système de conduite autonome basé sur des caméras 3D. Budisteanu a lu tout ce qu'il a trouvé sur le système de pilotage automatique Google installé dans des Prius par Google Maps.

L'étudiant roumain a déclaré au réseau de télé américain NBC que les radars 3D à haute résolution du système Google lui avaient tout de suite paru trop chers. Sa solution ? Des senseurs radars à basse définition et pas chers pour détecter les objets lointains (véhicules, piétons, arbres, bâtiments), et des webcams numériques vraiment bon marché pour détecter les obstacles et repères rapprochés (lignes routières, trottoirs) ainsi que la position en temps réel des autres véhicules et des piétons.

Son système beau, bon, pas cher a fonctionné sans faille dans 47 simulations sur 50. Dans trois cas, le système n'a pas reconnu des piétons, mais Budisteanu affirme qu'un radar 3D à peine plus cher, ayant juste un peu plus de résolution, réglerait le problème.