L'homme qui a conçu et dessiné l'une des autos sport les plus belles et performantes du monde, la McLaren F1, dit que l'époque de la petite voiture en acier grande série est finie.

Denis Arcand AUTO

L'ingénieur sud-africain Gordon Murray affirme avoir inventé une méthode de production permettant de couper radicalement dans le coût de production des voitures sous-compactes et compactes. Son prototype, la T.27, est une électrique urbaine ayant une autonomie de 160 km.

«Essentiellement, on fabrique des voitures de la même façon depuis le Modèle T et ce système n'est plus viable», dit Murray, cité par le magazine Bloomberg Markets. Murray pense qu'il y a encore moyen de faire de l'argent avec des voitures d'acier comme une berline de luxe ou un multisegment bien équipé, mais pas avec les petites voitures.

Ce n'est pas tant le coût des matières premières qui est exorbitant, mais celui d'amortissement et d'exploitation des multiples (et énormes) machines nécessaires pour façonner, modeler, souder, traiter et peindre les pièces d'acier. La solution de Murray: le système iStream, un matériau composite léger qui ressemble à la fibre de carbone, mais 25 fois moins cher. L'iStream sert à la construction du châssis, sur lequel sont montés les systèmes mécaniques et électroniques, puis les panneaux de carrosserie en matière plastique prémoulée. On élimine ainsi deux étapes de fabrication requérant de grands investissements en capital: l'estampillage de la plateforme et des panneaux de carrosserie en acier et l'assemblage par soudure. Une troisième étape disparaît aussi, soit le traitement antirouille.

Murray offre son système aux constructeurs contre des redevances, et leur promet des usines coûtant 85% moins cher qu'une installation traditionnelle.