Souvent spectaculaires (Z4), parfois déroutantes (X6), les nouveautés de BMW ne laissent pas indifférent. Pour preuve, à Montréal, la marque à l'hélice dévoile sa dernière création: la 5 Gran Turismo (GT), une berline cinq portes inspirée de l'étude PAS (Progressive Activity Sedan) présentée il y a trois ans. La réflexion a été longue, mais la décision a finalement été prise d'ajouter cette carrosserie, souvent associée aux États-Unis aux voitures «bon marché», à l'offre déjà existante (berline et familiale) de la Série 5.

Éric LeFrançois, collaboration spéciale LA PRESSE

Contrairement à la future Série 5, la carrosserie de la Gran Turismo repose sur un empattement plus long pour ménager plus d'espace aux occupants des places arrière. À ce sujet, mentionnons que par rapport à la Série 5 actuelle, la GT5 est plus longue (15 cm) et plus haute (9 cm).

 

À terme, plusieurs mécaniques se disputeront le droit de l'animer. On promet d'ailleurs une version hybride pour 2011. Cependant, pour ses débuts sur le marché canadien, BMW n'en proposera qu'une seule. D'une cylindrée de 4,4 litres suralimentée par deux turbocompresseurs, cette mécanique huit-cylindres délivrera 400 chevaux et 450 livres-pied de couple. Selon les estimations des motoristes bavarois, la Gran Turismo atteindra les 100 km/h en 5,5 secondes.

 

Le constructeur bavarois profite de son passage à Montréal pour dévoiler en avant-première son premier véhicule à motorisation hybride: le X6 ActiveHybrid. Tout comme pour la 5 Gran Turismo, la «partie essence» sera assurée par le V8 4,4 litres suralimenté, mais le X6 ActiveHybrid retient aussi les services de deux moteurs électriques (67 kW et 63 kW).

 

Enfin, le modèle de prestige de la BMW, la Série 7, pourra dorénavant bénéficier de la transmission intégrale, une première dans l'histoire de ce modèle. La direction canadienne du constructeur de Munich estime que 80% des acheteurs souscriront à cette option qui procure une sécurité accrue sur une chaussée à faible coefficient d'adhérence.