Ford semble prendre une décision assez osée en fixant les prix des deux moteurs du nouvel Explorer : aux États-Unis, le sobre quatre-cylindres en I Ecoboost sera plus cher que le V-6 plus puissant et plus gourmand.

LA PRESSE

C'est un le monde à l'envers, Ford parie que l'essence sera tellement chère dans l'avenir que les consommateurs seront désormais prêts à payer une prime à la sobriété, comme jadis il était tout naturel de payer une prime à la puissance.

Lors du lancement américain de l'Explorer, Ford a beaucoup insisté sur la sobriété du moteur I-4 de 2 litres, 237 CV, dotée de la technologie d'injection directe et de turbocompression Ecoboost. C'est une considération marketing légitime : après tout, l'Explorer traîne la réputation bien méritée d'avoir été une éponge à essence durant deux décennies. Ford veut tourner la page là-dessus.

Mais l'I-4 Écoboost est en option. Et Ford a dit au magazine Automotive News qu'il sera plus cher que le V-6 Duratec de 290 CV de 3,5 litres qui est le moteur offert par défaut dans tous les Explorer. Donc il faut payer plus cher pour 53 CV de moins, mais une efficacité énergétique bien meilleure (le couple du I-4 est presque le même que celui du V-6).

Ford dit que l'Explorer 2011 propulsé par l'I-4 Ecoboost aura à peu près la consommation d'une Camry V-6, que Transports Canada cote à 10,7 L/100 km en ville et 7 L/100 km sur la route.



Au moment d'aller sous presse, le site internet de Ford était muet sur le prix des versions quatre-cylindres Écoboost, alors on ne sait pas encore quelle prime il faudra payer pour le moteur plus sobre.

Au Canada, le quatre en I Écoboost sera également en option, a dit Christine Hollander, de Ford-Canada, mais comme le prix canadien du véhicule n'est pas encore fixé, elle ne peut confirmer que le quatre cylindres sera plus cher que le V-6, ici aussi.