Le constructeur automobile américain General Motors a commencé lundi à Shanghai la construction d'une unité de recherche qui développera des véhicules électriques, des matériaux légers et des carburants alternatifs pour le marché chinois et le reste du monde.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le centre de recherche, qui devrait être achevé fin 2011, accueillera une équipe d'environ 300 chercheurs, ingénieurs, designers et techniciens, a annoncé Kevin Wale, président de GM pour la Chine, lors d'une conférence de presse.

«Maintenant que la Chine est devenue le marché à plus forte croissance au monde, nous allons y placer davantage de nos ressources technologiques et de recherche», a-t-il indiqué.

GM est désormais le leader du marché automobile en Chine, devenue le premier marché automobile au monde pour la première fois l'année dernière, dépassant les États-Unis.

Le constructeur et ses partenaires chinois espèrent vendre plus de 2 millions de voitures dans le pays cette année après avoir écoulé le chiffre record de 1,83 million en 2009.

Preuve de l'importance de la Chine pour GM, le groupe a basé son siège international à Shanghai, où il détient une coentreprise avec le chinois SAIC.

Le nouveau centre technique de GM comptera neuf laboratoires de recherche et 62 laboratoires d'essai qui travailleront sur des nouveaux systèmes de propulsion, des solutions alternatives au pétrole, des systèmes électriques, de nouveaux moteurs et de nouvelles cellules de batterie, a précisé le groupe.

«Sur chaque nouveau produit que l'on regarde, la touche de la Chine se fait de plus en plus sentir. Il y a une compréhension grandissante de leurs besoins et de plus en plus d'intérêt à les satisfaire», a estimé M.Wale.