Le groupe automobile français PSA Peugeot Citroën et le japonais Mitsubishi Motors ont annoncé lundi la création d'une société commune pour la production de véhicules des trois marques en Russie, un marché très dynamique promis prochainement à la première place en Europe.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les deux groupes vont produire ensemble des SUV (tous-terrains de loisirs) sous les trois marques et des véhicules de gamme moyenne pour Peugeot et Citroën, dans une usine qui va être construite à Kalouga (180 km au sud-ouest de Moscou).

La coentreprise, dont la création a été signée lundi, est détenue à 70% par PSA, qui assurera la responsabilité du management, et à 30% par Mitsubishi, a annoncé le patron du groupe français Christian Streiff.

L'investissement se situera entre 300 et 350 millions d'euros pour la part revenant à PSA, a-t-il indiqué, précisant que cela représentait 70% du tout, soit un montant total qui devrait être de 430 à 500 millions d'euros.

La première pierre de la future usine sera posée le 10 juin à Kalouga et le site commencera la production début 2011. L'usine emploiera 3000 personnes.

La capacité de production sera en 2011 de 160 000 véhicules, dont 110 000 voitures de milieu de gamme et 50 000 4X4, a précisé M. Streiff. «A terme, notre objectif dans une deuxième phase est d'atteindre 300 000 véhicules par an», a-t-il ajouté, en précisant que l'usine sera «entièrement extensible».

PSA entend ainsi lancer «une grande offensive en Russie», qui est l'une de ses «zones de développement prioritaire», avec la Chine et le Mercosur, a expliqué le président de PSA.

Les véhicules de gamme moyenne représentent près de 50% des ventes en Russie, tandis que les 4X4 en sont l'un des segments «très porteurs».

Pour le patron de PSA, la Russie devrait devenir «très rapidement» le premier marché d'Europe. Christian Streiff estime que le marché russe va «très vite» dépasser les 3 millions de véhicules, «peut-être l'année prochaine», et continuer vers les 4 millions «à un horizon assez rapproché».

Les 160 000 véhicules produits à Kalouga dans un premier temps représenteront ainsi de 5 à 6% du marché russe et les 300 000 véhicules de la seconde phase quelque 7 à 8%.

La part de marché de PSA était en 2007 de 1,4% du marché russe (3,6% pour les seuls véhicules importés). Peugeot a doublé ses ventes au premier trimestre 2008 dans un marché en hausse de 30%, a souligné M. Streiff, tandis que Citroën «s'installe» avec la mise en place d'un réseau commercial.

L'entreprise commune est «un pas dans l'approfondissement de notre collaboration avec Mitsubishi», a encore dit Christian Streiff, en mettant l'accent sur la «complémentarité» entre les deux groupes. L'investissement commun permet d'«optimiser» le projet d'implantation de PSA dans le pays.

Le groupe français avait annoncé en décembre dernier avoir choisi le site de Kalouga pour son usine russe et l'accord a été signé fin janvier.

PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi Motors ont déjà engagé en 2005 une coopération portant sur un 4X4 de loisirs pour le marché européen, construit par Mitsubishi et qui a été lancé en 2007.