Et si cet utilitaire annonçait la chute des VUS ?

Étoile solitaire

Dans la foulée de sa berline électrique de haut de gamme EQS, Mercedes lance son dérivé utilitaire. Bêtement nommé VUS, ce mastodonte de près de 3 tonnes symbolise le savoir-faire de la marque, mais cherche à en faire trop.

Luxe, calme et technologie : voilà qui résume plutôt bien les attributs de l’EQS VUS, un véhicule électrique dont l’objectif, à terme, vise à pousser son vis-à-vis à essence, le GLS, vers la sortie. Pour nous convaincre qu’il s’agit là d’une solution de remplacement viable, l’EQS avance des arguments assez semblables (voire supérieurs) au GLS en matière de volupté, de confort et même d’aptitudes hors route. Des similarités qui se cassent la figure au moment de passer à la caisse.

Plus court que le GLS, mais déposé sur un empattement plus long, l’EQS VUS procure plus de dégagement pour les occupants des deux premières rangées. En revanche, le volume du coffre est réduit, et ce, même si les dossiers des sièges forment une surface pratiquement plane. Autre handicap : la capacité de remorquage. L’EQS VUS limite la charge à 1800 kg alors que le GLS assure de pouvoir en tracter le double. L’avenir nous dira si le progrès technologique compensera un jour ce désavantage.

Banque d’organes

Conçu sur une architecture identique (nom de code MB EVA2) à celle de la berline EQS, ce « camion » exploite à fond les avantages qu’offre un véhicule électrique. La taille réduite des moteurs et l’implantation des batteries sous le plancher contribuent, comme on l’a lu un peu plus haut, à dégager un volume intérieur comparable à celui du GLS.

  • La face avant est dépourvue de calandre, mais rassurez-vous, l’étoile à trois branches y est.

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    La face avant est dépourvue de calandre, mais rassurez-vous, l’étoile à trois branches y est.

  • Peu importe dans lequel des fauteuils vous vous effondrerez, vous aurez à l’œil une multitude de dalles luminescentes et serez ceinturé de filets de couleurs.

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    Peu importe dans lequel des fauteuils vous vous effondrerez, vous aurez à l’œil une multitude de dalles luminescentes et serez ceinturé de filets de couleurs.

  • À l’extérieur, on remarque les roues installées à chaque coin de la carrosserie et les formes adoucies.

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    À l’extérieur, on remarque les roues installées à chaque coin de la carrosserie et les formes adoucies.

  • La banquette arrière du Mercedes EQS VUS

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    La banquette arrière du Mercedes EQS VUS

  • À le regarder, on imagine mal que cet utilitaire atteint la masse respectable de 2,8 tonnes.

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    À le regarder, on imagine mal que cet utilitaire atteint la masse respectable de 2,8 tonnes.

  • La console du Mercedes EQS VUS

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    La console du Mercedes EQS VUS

  • Le coffre du Mercedes EQS VUS

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    Le coffre du Mercedes EQS VUS

  • L’accoudoir du Mercedes EQS VUS

    PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

    L’accoudoir du Mercedes EQS VUS

1/8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l’extérieur, on remarque les roues installées à chaque coin de la carrosserie et les formes adoucies. À le regarder, on imagine mal que cet utilitaire atteint la masse respectable de 2,8 tonnes. La face avant est dépourvue de calandre, mais rassurez-vous, l’étoile à trois branches y est. Et pour qu’elle demeure bien visible même une fois la nuit tombée, Mercedes propose de l’illuminer moyennant un débours de 250 $.

L’ambiance intérieure, identique à celle de la berline EQS, met le cœur sur trampoline. Peu importe dans lequel des fauteuils vous vous effondrerez, vous aurez à l’œil une multitude de dalles luminescentes et serez ceinturé de filets de couleurs. La vue est sollicitée, mais l’odorat (les aérateurs diffusent un parfum artificiel) et le toucher (matériaux, textures) sont également interpellés. Ce pur enchantement est, sur le plan visuel à tout le moins, source de distraction. Le système veille régulièrement à nous le rappeler, mais il y a tant de commandes imbriquées dans cette interface. Cela ne nous laisse guère le choix : il faut s’aventurer dans les arborescences des écrans tactiles. Et la reconnaissance vocale baptisée « Hey Mercedes », elle ? Son utilisation demeure à la fois frustrante et déconcertante.

Comportement atone

Par rapport à la berline, le VUS propose une nomenclature différente. Pour l’heure, pas de version AMG, mais plutôt une autre d’entrée de gamme (136 000 $, tout de même), appelée 450. Ouvrons ici une parenthèse au sujet de la 450 commercialisée au sud de nos frontières. Celle-ci ne compte qu’un seul propulseur et entraîne uniquement ses roues arrière.

Au Canada, la famille EQS VUS adopte de série le rouage intégral (4 Matic) et les deux moteurs qui l’accompagnent. Ceux-ci sont moins puissants (voir l’onglet « Fiche technique ») sur la 450 que sur la 580, mais tous deux s’alimentent d’une batterie identique.

Idem pour les temps de recharge. À ce sujet, vu la taille de l’accumulateur, oubliez la prise domestique, qui réclame presque 50 heures pour « faire le plein ».

Comme toute voiture électrique digne de ce nom, les moteurs délivrent une accélération instantanée et des reprises souples. Au cours de cet essai réalisé à des températures sous le point de congélation (-4 oC), atteindre les 458 km d’autonomie revendiqués par le constructeur était trop ambitieux. Notre meilleur résultat (353 km) a été réalisé sans trop d’efforts et d’inconfort.

Au volant de l’EQS VUS, on retrouve les sensations propres à un véhicule électrique haut de gamme. Puissant, silencieux et lourd. Sur ce dernier point, ce n’est pas l’agilité qui est en cause, mais bien le poids qui rend sa démarche aussi nonchalante. On n’éprouve pas le sentiment de faire corps avec ce véhicule, et ce, en dépit d’une direction bien lestée, mais seulement lorsque le châssis se trouve paramétré en mode Sport. Sur tous les autres (Eco, Confort), on préférerait qu’il se déplace par lui-même. Ça viendra. Maniable grâce à ses roues directrices bien assises sur le bitume, l’EQS VUS est moins chouette à conduire que la berline. Comme cette dernière, malheureusement, les réactions de la pédale de frein apparaîtront déroutantes en raison des fluctuations du système (course, pression) causées par le dispositif de récupération d’énergie. Cet élément, à lui seul, n’inspire pas confiance, à moins bien sûr de tempérer son enthousiasme, le temps de s’y acclimater.

À moins de fréquenter les sentiers, de devoir tracter une charge ou offrir un refuge à sept occupants, l’EQS VUS ne vaut pas mieux que la berline. Cette dernière est plus stimulante à conduire (en dépit des freins difficiles à moduler), plus efficace (consommation) et moins chère.

Consultez le site de Mercedes-Benz

Mercedes EQS VUS

Fourchette de prix

De 136 000 $ à 158 500 $

Commercialisation

Maintenant

Autonomie (présumée)

458 km (450 et 580)

On aime

Confort et silence de roulement
Agilité à basse vitesse
Présentation intérieure féerique (source de déconcentration aussi)

On aime moins

Autonomie inférieure à la berline
Comportement gauche, surcharge pondérale
Freinage pointilleux

Notre verdict

Si vous en voulez réellement une, préférez la berline au VUS

Fiche technique

PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

Mercedes EQS VUS

Moteur

  • Moteurs synchrones
  • Puissance maximale : 355 ch (450) ; 536 ch (580)
  • Couple : 590 lb-pi (450) ; 633 lb-pi (580)
  • Capacité de la batterie : 120 kWh (utile : 108,4 kWh)

Performances

  • Poids à vide minimum : 2825 kg
  • Accélération 0-100 km/h : 4,8 s
  • Capacité de remorquage : 1800 kg

Boîte de vitesses

  • De série : automatique à 1 rapport
  • Optionnelle : aucune
  • Mode d’entraînement : rouage intégral

Pneus

  • 275/45R21

Temps de recharge

  • Niveau 2 : 12,5 heures
  • Niveau 3 : 31 minutes (10 %-80 %)

Consommation et autonomie

  • 26,1 kWh/100 km (580) – conditions hivernales
  • Autonomie (présumée) : 458 km (450 et 580)

Dimensions

  • Empattement : 3210 mm
  • Longueur : 5125 mm
  • Hauteur : 1718 mm
  • Largeur : 1959 mm (excluant les rétroviseurs extérieurs)

« Made in USA »

PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG


L’usine de Mercedes-Benz à Tuscaloosa, en Alabama

L’EQS VUS voit le jour dans les installations de Mercedes-Benz à Tuscaloosa, en Alabama. Cette usine, érigée en 1995, a toujours symbolisé le pôle utilitaire de la marque à l’étoile. Aux GLE, GLS et Maybach-GLS qu’ils assemblent actuellement, les employés voient maintenant défiler sur les chaînes les EQS VUS et EQE VUS. Les batteries qui alimentent ces derniers sont produites non loin de là (Bibb County), à l’un des six sites créés par Mercedes-Benz.

Sœur économe

PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ AG

La berline Mercedes EQS

L’EQS VUS a beaucoup en commun avec la berline (cinq portes) EQS. Volant en main, l’expérience n’en demeure pas moins un peu différente. Moins lourde, plus aérodynamique, la berline offre en prime une autonomie supérieure et un toucher de route plus senti.

Faites part de votre expérience

La Presse publiera prochainement l’essai des véhicules suivants : Honda Pilot, Kia Niro, Mercedes EQB et Nissan Ariya. Si vous possédez l’un de ces véhicules ou si vous envisagez d’en faire l’acquisition, nous aimerions bien vous lire.