Est-ce un retour à l’ère Chris Bangle qui a officié une cassure stylistique au courant des années 2000 chez BMW ? Qu’à cela ne tienne, cette septième génération de la Série 7, berline pleine grandeur qui assure le rôle de porte-étendard de la marque, ne se fera pas sans écorcher les traditionalistes de la formule. Pour appuyer cette avenue, elle mise sur une force de frappe évidente en partie électrique ainsi que sur une immense dose de technologie.

Publié le 26 avril
Charles René
Charles René La Presse

Abordons d’abord le dessin, qui mise toujours sur l’immense calandre en deux pièces – maintenant fusionnées – qui prend énormément d’espace. C’est que les designers ont choisi de diminuer l’empreinte visuelle des phares et de les placer sur le haut des ailes avant, un élément qui rappelle étonnamment la dernière génération du Jeep Cherokee avant qu’il soit redessiné. C’est plus consensuel sur les autres points de vue, alors que la berline assure sa présence avec une longueur de 5,3 m et des gains sur tous les points de mesure allant de quelques millimètres à quelques centimètres.

V8 ou électrique

Adoptant une approche pour le moins polarisée sous le capot, cette Série 7 garantit sa poigne par un V8 biturbo pour la version à moteur thermique et ainsi que par deux moteurs électriques pour la variante électrique qui s’appellera i7. Concernant le V8, il a une cylindrée de 4,4 L et gagne l’hybride léger pour diminuer sa gourmandise. Sa puissance se situe à 536 ch, assez pour un 0-100 km/h en 4,2 s en faisant équipe avec une boîte automatique à huit rapports.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

BMW 760i xDrive 2023 à moteur V8

L’i7 obtient pour sa part exactement la même puissance de deux moteurs électriques, mais son 0-100 km/h est légèrement plus lent à 4,7 s. Cela est attribuable inévitablement au gain de poids imposé par la batterie de 101,7 kWh qui permet une autonomie de 483 km.

Comme au cinéma… ou presque

Évidemment, cette Série 7 fait office de vitrine technologique pour le groupe BMW. On aperçoit donc certaines avancées pour le moins impressionnantes, dont l’ajout d’un écran arrière optionnel d’une définition 8K de 31,3 po permettant de regarder des films et des vidéos en continu au moyen d’un réseau 5 G.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

L’immense écran optionnel de 31,3 po promet de transformer les places arrière en « cinéma maison » mobile.

L’interface multimédia iDrive fait la transition vers une nouvelle génération avec l’intégration de fonctions de réalité augmentée qui se fait sur l’écran d’instrumentation pour entre autres appuyer la navigation en superposant les directions sur une image captée du devant du véhicule.

Les premiers exemplaires de cette Série 7 2023 devraient arriver au Canada au dernier trimestre de l’année. Le prix de départ des deux versions est fixé à 147 000 $, ce qui expose l’aspect très opulent du produit.