Les versions dynamisées de véhicules connus soulèvent les passions des « pilotes » en nous. Hyundai est certes bien fier de ses N, mais se bat contre les Subaru WRX et Volkswagen GTi et Mini Countryman S, notamment.

Publié le 3 déc. 2021
Éric LeFrançois
Éric LeFrançois Collaboration spéciale

Mini Countryman S (rivale du Kona N)

Prix : à partir de 39 456 $

PHOTO BERNHARD FILSER, FOURNIE PAR MINI

Mini Countryman S

La Countryman est le véhicule qui se vend le mieux au sein de la gamme Mini. Et dans sa déclinaison S, elle représente sans doute la plus proche rivale du Kona N. Ce dernier peut difficilement rivaliser avec l’anglo-allemande dans le domaine de la motricité, cependant. La Mini propose un rouage intégral efficace doublé d’un châssis d’une diabolique maniabilité. En contrepartie, la Mini n’est pas aussi abordable qu’elle paraît et son catalogue d’options — apprécié par une clientèle qui affectionne la personnalisation — nous fait craindre d’y laisser notre chèque de paie. La Countryman JCW affirme, non sans raison, distiller la joie de vivre au volant. En effet, on retrouve immédiatement les joues rouges de son enfance à son volant, mais la fermeté des suspensions est parfois difficile à supporter.

Subaru WRX (rivale de l’Elantra N)

Prix : à partir de 30 995 $ (estimation)

PHOTO FOURNIE PAR SUBARU

Subaru WRX

Honda affûte ses prochaines Civic Si et Type R, tandis que Subaru révèle déjà la future génération de sa nouvelle WRX. Faute de l’avoir essayée, difficile de se prononcer sur sa compétitivité par rapport à l’Elantra N, sur une chaussée sèche à tout le moins. En effet, dans ce domaine, la WRX a l’avantage de compter sur un rouage intégral à prise constante. Avec une cylindrée plus importante (2,4 L), le moteur de la Subaru se trouve pratiquement à égalité avec celui de la Hyundai. Et tout comme cette dernière, la WRX propose une boîte manuelle. Quant à l’automatique, Subaru renouvelle sa confiance dans la CVT, même si elle a été rebaptisée du nom de SPT (Subaru Performance Transmission) pour alimenter une certaine confusion. Une nouvelle appellation justifiée, selon le constructeur, en raison des nombreuses améliorations apportées à son rendement. À voir.

Volkswagen GTi (rivale de l’Elantra N)

Prix : à partir de 31 495 $

PHOTO DANIEL BYRNE, FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

Volkswagen GTi

Mère de toutes les compactes sportives, la GTi porte le sceau de la nouveauté cette année. D’ailleurs, les premières livraisons commenceront dans quelques jours. La Volkswagen produit moins de chevaux (241) que la Hyundai Elantra N, mais n’a pas à rougir de la comparaison au chapitre du couple. Plus lisse, le 2 L allemand se révèle aussi plus souple, plus linéaire. Tout comme la Hyundai Elantra N, cette Volkswagen propose une boîte manuelle au rendement comparable (modulation de l’embrayage, précision du sélecteur), mais l’automatique est la plus rapide. Moins pointue que la Hyundai Elantra N, la GTi est une auto qui s’apprécie au quotidien et ne s’étrangle pas d’indignation si l’on souhaite lever le pied. Une auto solide, agréable et surtout très homogène.