Quelques heures après qu’une photo de basse définition ait fuité sur le web, Toyota a publié sur Twitter en début de soirée vendredi un premier cliché officiel de sa camionnette pleine grandeur Tundra.

Charles René
Charles René La Presse

Joueur mineur sur le plan du volume de vente face aux propositions américaines, cette nouvelle génération cherchera à donner un nouveau souffle à cette camionnette qui souffre d’un manque de développement depuis le lancement de la dernière cuvée… en 2007.

À ce stade-ci, on a un portrait excessivement parcellaire de ce Tundra 2022. Il serait logique qu’il abandonne le V8 pour des V6 biturbo de 3,5 L présentés la semaine dernière sous le capot du Toyota Land Cruiser, un VUS pleine grandeur qui n’est pas offert au Canada. Il imiterait ainsi le Ford F-150 qui a adopté un moteur de même configuration en 2011.

Compte tenu de l'arrivée récente d'un F-150 hybride dont les chiffres de consommation sont forts compétitifs, Toyota pourrait également miser sur son expertise en la matière pour diminuer sa soif de son Tundra.

Chose certaine, le coup de crayon de ce nouveau Tundra lui fera grand bien. Évidemment frondeur avec son immense calandre - c’est la coutume du segment - ses formes cubiques son nettement plus modernes que celles qu’elles remplacent.

Nous en saurons sans doute davantage au courant des prochaines semaines.