BMW fait un pas tangible de plus vers l’électrification en officiant le dévoilement des livrées de production des modèles i4 et iX.

Charles René
Charles René La Presse

L’i4, une berline qui entrera en concurrence directe avec le Model 3 de Tesla, sera offerte en introduction en deux versions. Celle d’entrée de gamme, nommée eDrive40, aura deux roues motrices à sa disposition à l’arrière et une puissance de 335 ch. Le 0-100 km/h est estimé dans son cas à 5,7 s, une donnée égale à celle de la variante la moins chère du Model 3. L’autonomie estimée de l’i4 se situe pour sa part autour de 475 km issus d’une batterie de 83,9 kWh.

Une deuxième version, la M50, celle-là plus performante, assurera les arrières de l’i4. Dotée d’une transmission intégrale obtenue de deux moteurs électriques, cette déclinaison à la sauce M, sans être un modèle entièrement mis au point par la division, aura 536 ch en réserve. Cela permet un 0-100 km/h en 3,9 s, une performance égale à ni plus ni moins que la BMW M3 berline en apparat Competition. Elle puise son énergie dans la même batterie que celle de l’i40 de série, ce qui diminue inévitablement l’autonomie, estimée dans son cas à 385 km.

BMW n’a pas communiqué la fourchette de prix de ces modèles qui seront commercialisés au début de 2022 au Canada.

Le VUS iX fait aussi son entrée

Le VUS iX a également fait sa première sortie publique sous sa forme finale la semaine dernière. Tablant sur des dimensions semblables à celles du X5, il fera son entrée sur notre marché en version xDrive50 de 516 ch au total, encore là produits par deux moteurs électriques qui assurent son rouage intégral.

PHOTO FOURNIE PAR BMW

Le BMW iX xDrive50 2022

Le 0-100 km/h se bouclera dans son cas en un très respectable total de 4,6 s et la batterie de 111,5 kWh permettra de parcourir autour de 475 km avant une recharge complète. Son prix de départ sera fixé à 89 990 $ lors de la mise en marché, au début de l’année prochaine.