La transition électrique n’échappe à personne, pas même aux marques qui ont construit leur notoriété avec des mécaniques thermiques évocatrices. Avec ses V12 qui ont façonné les rêves de beaucoup par leurs chants envoûtants, Lamborghini regarde maintenant vers l’avant en ayant en tête ce nouveau paradigme en automobile.

Charles René
Charles René La Presse

L’illustre marque italienne a présenté la semaine dernière les grandes lignes de sa stratégie de transition vers l’électrique, qui se fera d’abord par l’entremise de modèles hybrides. Totalisant des investissements d’au-delà de 1,5 milliard d’euros (environ 2,2 milliards CAN) sur quatre ans, ce plan vise une gamme entièrement hybride dès 2024, ce qui diminuera de 50 % les émissions de CO2 de la gamme, selon le constructeur.

On affirme que l’usage de matériaux légers, comme la fibre de carbone, contrebalancera la prise de poids liée aux batteries embarquées, dans le but avoué de conserver le comportement routier incisif qui fait des Lamborghini ce qu’elles sont. Le moteur électrique restera en appui pour augmenter la puissance du moteur à essence lorsqu’il présente des creux.

Le grand patron de Lamborghini, Stefan Winkelmann, a confirmé au magazine Autocar que les Huracán et Aventador seront proposées uniquement avec des mécaniques hybrides rechargeables, alors que le VUS Urus pourrait avoir droit à d’autres combinaisons mécaniques en plus de sa version enfichable.

Un premier modèle électrique

Lamborghini prévoit également lancer au cours de la deuxième moitié de la décennie un modèle entièrement électrique. Les détails sur cette création sont pour le moment quasi inexistants. En entrevue à Autocar, Winkelmann précise que ce sera probablement un coupé de type 2 + 2, une conjugaison actuellement inexistante de la gamme. La décision sur la forme définitive du modèle sera prise l’année prochaine.

Précisons que Ferrari, sa rivale de toujours, dévoilera en 2025 son tout premier modèle électrique annoncé en avril dernier comme étant une supervoiture. Cela suggère une orientation différente de celle de Lamborghini, dont le modèle pourrait logiquement être plus accessible financièrement tout en ayant une approche plus grand tourisme.