General Motors (GM) a annoncé vendredi avoir élaboré un correctif pour corriger le problème de surchauffe de batteries qui touche certaines Chevrolet Bolt d’années-modèle 2017 à 2019.

Charles René Charles René
La Presse

Dans le cadre d’une campagne de rappel, les concessionnaires emploieront des outils de diagnostic qui pourront identifier une défectuosité dans le module de batterie. Celui-ci sera remplacé au besoin.

> Vérifiez si votre véhicule est touché par ce rappel

Un logiciel de diagnostic sera également installé à bord des véhicules pour détecter « des problèmes potentiels liés aux changements de performance du module de batterie, avant que les problèmes ne se développent », précise GM dans un court communiqué.

Lors de la première phase de cette campagne, GM avait fait une reprogrammation du logiciel de commande de la Bolt afin de limiter la recharge de la batterie au-delà des 90 % dans l’attente d’une solution plus durable. Le but était de limiter le risque de surchauffe qui pouvait déclencher un incendie.

L’agence américaine National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a rapporté cinq cas d’incendie lié à ce problème, provoquant des blessures chez deux personnes en raison des émanations. Un des incendies s’est en outre propagé à une maison.

Les propriétaires de Bolt 2019 concernées peuvent obtenir un rendez-vous chez leur concessionnaire dès maintenant. Ceux possédant des Bolt 2017 et 2018 qui font l'objet de ce rappel pourront avoir leur diagnostic d’ici la fin du mois de mai. En tout, 7983 véhicules sont visés par cette campagne au Canada.

Une fois les tests faits et les réparations nécessaires effectuées, les batteries pourront recevoir leur pleine charge.