La Stinger, un modèle sans doute trop sous-estimé par la clientèle de berlines sportives, fait l’objet de quelques améliorations pour l’année-modèle 2022.

Charles René Charles René
La Presse

Toujours mue par un V6 biturbo de 3,3 L qui gagne quelques chevaux pour porter le compte à 368 ch, la Stinger 2022 sera dorénavant dotée d’un échappement à clapets électronique pour l’aider à mieux s’exprimer sur le plan sonore. Les freins à étriers Brembo demeurent de série, tout comme le rouage intégral qui a été légèrement révisé. La Stinger conserve également son amortissement adaptatif.

PHOTO FOURNIE PAR KIA

L’habitacle de la Kia Stinger 2022.

Le tout est enjolivé par un plus grand choix de couleurs et des jantes redessinées. Kia se reprend également sur le volet technologique de la Stinger avec un système d’infodivertissement de dernière génération doté d’un écran de 10,25 po et compatible avec l’application télématique UVO.

La Stinger 2022 sera commercialisée dès le printemps à un prix de départ augmenté de 5500 $ comparativement au modèle 2021 en tenant compte des frais de préparation (52 405 $).