Quiconque suit un tant soit peu le championnat de Formule 1 reconnaît inévitablement ce coupé. Lorsqu’une épreuve est neutralisée, c’est une Mercedes AMG GT qui sort en piste pour regrouper le peloton et maintenir le rythme. Elle est la voiture de tête officielle de la F1 depuis 2015.

Charles René Charles René
La Presse

Ce visage connu atteint maintenant une nouvelle phase de développement avec le dévoilement de la version Black Series, une appellation utilisée dans le passé par la marque à l’étoile pour des livrées athlétiques de divers modèles.

Cette AMG GT Black Series inaugure une toute nouvelle architecture de son V8 biturbo de 4 L à carter sec. Il dispose dorénavant d’un nouveau vilebrequin à plat, un outil de prédilection utilisé par de nombreuses exotiques pour extirper plus de puissance et affiner la sonorité.

Les arbres à cames, les collecteurs d’échappement et les turbocompresseurs ont tous été modifiés pour atteindre un impressionnant 720 ch et 590 lb-pi de couple. Cela en fait le moteur le plus puissant jamais produit par la division haute performance de Mercedes. Le tout est couplé à une boîte à double embrayage à 7 rapports permettant un 0-100 km/h en 3,2 s et une pointe à 325 km/h. Pas mal pour une voiture à moteur central avant et à roues motrices arrière !

PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES

Vue de l'arrière de la Mercedes AMG GT Black Series

Mais cette AMG GT n’est pas seulement un outil unidimensionnel de lignes droites. Mercedes veut en faire une vraie voiture de piste avec des pièces de suspension ultralégères et rigides dont l’amortissement, obtenu d’amortisseurs à combiné fileté (coilovers en anglais) continuellement ajustables. Divers appendices aérodynamiques utilisent l’air pour plaquer la voiture au sol à haute vitesse. À 250 km/h, ils génèrent un impressionnant 400 kg d’appui.

Mercedes n’a pas détaillé la grille des prix, mais on devrait s’attendre à un prix qui dépasse allègrement les 200 000 $.