Avec le lancement imminent du Ford Bronco, le Jeep Wrangler, perdra bientôt perdre son monopole sur le segment des petits tout-terrains décapotables construits sur un châssis en échelle. 

LA PRESSE

Jeep avait le champ libre dans ce créneau lucratif depuis que Toyota a retiré du marché son CJ Cruiser il y a cinq ans.

Le magazine en ligne GM Authority, qui s’adresse aux passionnés de véhicules General Motors, rapporte que GM a acheté deux Wranglers et qu’elle les étudie sous toutes les coutures à son complexe d’essais de Milford, au Michigan. La publication cite deux témoins qui affirment avoir vu une paire de Wrangler Unlimited quatre-portes sur lesquels avaient été installés divers instruments électroniques de collecte de données. 

GM Authority obtient souvent de bons éléments d’information sur GM, mais même si le constructeur teste vraiment des Wrangler, ça ne veut pas dire qu’une décision est prise à ce sujet et il pourrait passer des années avant qu’un modèle soit annoncé. GM a déjà tâté ce marché, sans jamais s’engager. Mais en janvier 2008, au Salon de l’auto de Détroit, GM avait montré le prototype Hummer HX. Mais il y a eu la crise financière quelques mois plus tard, puis la faillite de GM. Et l’idée d’un Hummer H4 fait pour concurrencer le Wrangler est morte avec l'euthanasie de la marque Hummer.

Mais on ne sait jamais.

Il s’est vendu plus de 260 000 Wrangler l’an dernier au Canada et aux États-Unis et c’est manifestement un créneau où un concurrent peut faire de l'argent avec un modèle de petite série.

Par contre, GM a peut-être hésité trop longtemps. Ford va bientôt commencer à produire le Bronco, qui sera monté sur un châssis en échelle et disponible en version décapotable, comme le Wrangler.