McLaren affirme que la Senna peut atteindre 335 km/h et le testeur Johnny Bohmer Proving Grounds l’a mise à l’essai sur la piste d’atterrissage de 4572 m de la NASA à Merritt Island, juste à côté du Cape Canaveral.

LA PRESSE

C'est une des pistes d'atterrissage les plus longues au monde et la NASA l'a utilisée entre février 1984 et juillet 2011 pour le retour des navettes spatiales.

PHOTO JOHNNY BOHMER PROVING GROUNDS

La McLaren Senna avant l'essai par Johnny Bohmer Proving Grounds, sur la piste de la NASA.

Bohmer, comme d’autres spécialistes automobiles, a un contrat avec l’organisme Space Florida, l’agence de développement économique aérospatial de Floride, qui gère la piste en attendant que la NASA en ait à nouveau besoin.

La vidéo montre que le V8 de 4 litres de la Senna n’arrive pas tout à fait à pousser la voiture à la vitesse que lui attribue McLaren dans le devis technique. Au lieu des 208 MPH (335 km/h) que devrait indiquer l’indicateur de vitesse, on voit la Senna plafonner à 204,1 mph (328,3 km/h). 

Bohmer affirme que cet essai est la première vérification des capacités en ligne droite de la Senna «dans des conditions réelles», si on peut décrire ainsi une piste en asphalte à ultra-haute adhérence et ayant seulement une dénivellation de 6,35 mm entre les deux bouts (elle est tellement longue que la NASA a dû compenser pour la courbe terrestre).

PHOTO WIKIPÉDIA

La piste d'atterrissage de la NASA à Merritt Island, près du Cap Canaveral.

L’édition américaine du magazine Motor1.com note que cet écart de 6,3 km/h «est bien à l’intérieur de la marge d’erreur» et que les vitesses maximales varient selon les conditions atmosphériques. C’est un point de vue qui ne convaincra pas tout le monde.

Le magazine note que la Senna est une voiture faite pour les pistes pleines de courbes et que le gros aileron fait pour garder la voiture sur la piste n’aide pas. Mais c'est un drôle d'argument, et certainement pas une explication satisfaisante, puisque c'est cette grosse lame qui permet à la voiture de rester sur la piste à si haute vitesse.

Six km/h, c’est seulement 2 % de différence et 328 km/h, c’est vraiment vite --l'accélération de zéro à 195 mph est impressionnante-- mais il y aura sûrement des propriétaires mécontents.

Pour revoir la navette Atlantis se poser à la piste de Merritt Island, cliquez ici.