L'Association pour la protection des automobilistes (APA) croit que les rabais que l'on trouve en ce moment sur le marché des automobiles neuves s'amenuiseront pendant l'été.

Mis à jour le 25 mars 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Même si les inventaires actuels sont importants, l'Association croit les effets secondaires du séisme et du tsunami du 11 mars, au Japon, pourraient entraver la fabrication des pièces pour les autos ainsi que leur exportation du Japon.

Selon le président de l'APA, George Iny, les offres actuelles sont très bonnes et un nombre important de modèles recommandés sont actuellement offerts à des prix intéressants. Il suggère aux consommateurs de profiter de la guerre des prix entre les fabricants d'autos qu'il perçoit dans plusieurs créneaux actuellement.

L'APA et le magazine Protégez-Vous publient ce mercredi le Guide Autos 2011, un outil de référence annuel depuis de nombreuses années. Le Guide comprend à la fois l'évaluation des autos neuves et d'occasion et offre une multitude de renseignements reçus des consommateurs et des experts dans la vente et la réparation automobile qui collaborent avec l'APA.

Dans ses propos préliminaires à ce lancement, l'APA signale qu'au Québec, les automobilistes achètent principalement des voitures et véhicules utilitaires sports (VUS) compacts qui sont passablement économiques. L'APA croit que pour cette raison, les Québécois seront plus à l'abri des augmentations du prix de l'essence qu'ailleurs en Amérique.

L'APA ajoute que le coût du carburant s'avère une dépense bien inférieure à la perte de valeur d'une auto neuve; en effet, un véhicule neuf perd plus de valeur stationné qu'en essence pour le rouler.

Par ailleurs, l'APA rappelle que depuis juillet dernier, le prix annoncé au Québec doit être tout inclus à l'exception des taxes et certaines redevances gouvernementales. Le transport et d'autres extras, comme la taxe d'accise sur le climatiseur, doivent figurer dans le prix des autos.

L'APA constate toutefois que plusieurs concessionnaires et certains constructeurs ont trouvé des moyens de contourner l'esprit de la loi. Les acheteurs anonymes de l'APA ont appris que certains concessionnaires persistent à ajouter des frais dits d'administration.