Grand-messe des équipementiers spécialisés, le rendez-vous annuel de la Specialty Equipement Market Association (SEMA), qui s'est tenu la semaine dernière, est devenu un incontournable pour quiconque veut être pris au sérieux dans le monde automobile.

Pierre-Marc Durivage LA PRESSE

Bien sûr, comme il s'agit d'un événement résolument tourné vers la performance, les excès font ici office de valeur commune, mais les constructeurs n'hésitent plus à présenter de nouveaux modèles au SEMA, honneur auparavant réservé aux grands salons «officiels».

Le « show », qui n'est pas ouvert au grand public, se déploie dans quatre halls d'exposition, chacun divisé en sections consacrées à des thèmes qui abordent à peu près tout ce qui touche à l'univers motorisé. Des produits de carrosserie et autres accessoires de personnalisation en passant par les dernières innovations technologiques, que ce soit les dispositifs GPS dernier cri, les systèmes de sécurité ou les dernières applications mobiles. Sans oublier outils et pièces de haute performance, de même que tout ce qui est nécessaire à la restauration de voitures anciennes. Les voitures de collection sont d'ailleurs les vedettes de Hot Rod Alley, un incontournable du SEMA depuis son avènement en 1967.

Le SEMA a fait par ailleurs cette année une belle place aux véhicules tout-terrain avec le Dirt Theater, un grand hall qui mettait notamment en scène les véhicules utilitaires tout-terrain populaires, mieux connus sous le vocable de véhicules côte à côte. Ça se voulait en fait une annexe de la section où l'on avait réuni pour la première fois motos, VTT, VUT et scooters.

Enfin, à tout seigneur tout honneur, les camions et véhicules hors route ont encore eu droit à un traitement digne de ce nom, le SEMA étant devenu avec les années la plus importante manifestation pour ceux qui aiment s'amuser hors des sentiers battus.

Chacun des ces thèmes représentaient autant de raisons pour les constructeurs automobiles de montrer leurs nouveautés, la plupart du temps présentées sous forme de véhicules modifiés faisant l'étalage de pièces de remplacement de haute performance, mais aussi parfois comme études de style ou même carrément des modèles de production.

Dodge

Dodge a pigé dans son catalogue de pièces Mopar pour présenter une Dodge Challenger R/T Shaker, caractérisée par sa boîte d'admission d'air protubérante qui sort tout droit du capot de la grosse sportive, comme dans les années 70. Ke V8 Hemi de 5,7 litres demeure, mais la Shaker est toutefois équipée du Super Track Pak, qui améliore notamment ka durection et la suspension.

Honda

La Honda Civic a été pendant des années le choix par excellence des jeunes tuners. Par conséquent, pour le constructeur japonais, il était tout indiqué de se servir du SEMA comme tremplin pour les versions sportives de la compacte. Ainsi, la Civic Coupe 2014 affiche une allure plus incisive, grâce à des retouches au design de la calandre, du capot, des ailes avant et des phares. Les mêmes nouveautés sont reprises sur la Si, qui arbore aussi un aileron arrière plus imposant, un becquet avant distinct, un diffuseur arrière et des roues de 18 po. Les changements sont plus modestes sous le capot, mais les ingénieurs sont néanmoins parvenus à extirper plus de vigueur du quatre-cylindres de 2,4 litres, qui offre maintenant 205 chevaux et 174 lb/pi de couple.

Photo fournie par Honda

La Honda Civic Si 2014 présentée au SEMA.

Ford

Comme en 2012, la Ford Mustang a été élue voiture de l'année par les participants du SEMA, à la fois grâce à la belle variété de modèles exposés au salon et parce qu'il s'agit de la plateforme la plus accessible à la personnalisation. Un des plus beaux exemples est sans aucun doute Bad Penny, une Mustang GT intimidante à souhait imaginée par Classic Design Concepts. Toute noire, avec quelques judicieux accents d'orange brûlé métallisé, Bad Penny a vu son V8 de 5 litres gavé d'un compresseur Ford Racing qui porte sa puissance à 624 chevaux. Pour coller la vilaine au sol, on a notamment recours à des roues de 20 po Forgiato et à des barres antiroulis ajustables Whiteline/RTR, en plus de retirer la superflue banquette arrière. Bad Penny n'aime pas les gamins...

Photo fournie par Classic Design Concepts

Mustang Bad Penny. 

Hyundai

Bien visible au SEMA Show, Hyundai proposait cette année quelques Veloster prêts pour la piste ainsi qu'une excessive Genesis Coupe de 1000 chevaux (!) modifiée par Bisimoto - qui a, au passage, également présenté une Honda Odyssey de 1029 chevaux ! Mais, en sa qualité de commanditaire de la série télé The Walking Dead, Hyundai est revenu cette année encore avec un duo de véhicules censés pouvoir lutter contre les zombies. Le Santa Fe Zombie Survival Machine nous apparaît particulièrement efficace, avec des portières hérissées de dizaines de lames acérées et quatre fusils mitrailleurs montés sur le toit et le capot. Le multisegment, que l'on imagine bien faire son chemin à travers une horde de morts-vivants, a été imaginé par Anson Kuo parmi les quelque 82 500 idées soumises à Hyundai.

Photo fournie par Hyundai

Le Hyundai Santa Fe Zombie Survival Machine. 

Chevrolet

Chevrolet a fait sentir sa présence au SEMA avec un aréopage de véhicules de haute performance. Du nombre, une poignée de Camaro et de Corvette, de même que plusieurs camionnettes, dont la maline Silverado Cheyenne - grosso modo, on a pris un pick-up à caisse courte et cabine simple, on a rabaissé sa suspension et on lui a boulonné un V8 de 6,2 litres de 420 chevaux. Les yeux étaient toutefois tournés vers une version toute spéciale de la SS, qu'on aborde ici au risque de frustrer encore davantage la clientèle canadienne, à qui on a refusé la rutilante berline. La Jeff Gordon SS Performance Sedan Concept arbore une robe rouge feu exclusive, des roues de 20 po, quelques touches de fibre de carbone et une suspension rabaissée, entre autres modifications proposées par le pilote NASCAR.

Photo fournie par GM

Cette SS a été drapée d'une couleur exclusive et préparée par le pilote de Nascar Jeff Gordon. 

Chrysler

Le Jeep Wrangler a une nouvelle fois remporté le titre de véhicule tout-terrain de l'année au SEMA, mais chez Chrysler, on a particulièrement remarqué le concept Cherokee Trail Carver, une version aventurière du nouveau multisegment compact de Jeep. On a pigé dans le catalogue Mopar pour lui installer le système à quatre roues motrices Trailhawk, un nouveau support à bagages, des pneus hors route et autres grilles protectrices. Sous le capot, le V6 de 3,2 litres a vu sa puissance gonflée par un carter d'entrée d'air et un échappement plus performants. Parmi les autres véhicules présentés par Chrysler, soulignons l'effrontée Fiat 500L Adventurer, la rétro Challenger R/T Shaker et l'impressionnant AEV Ram Concept, un Ram 2500 Crew Cab Diesel prêt pour la guerre imaginé par les spécialistes d'American Expedition Vehicles.

Photo fournie par Chrysler

Le Jeep Cherokee Trail Carver. 

Le SEMA en chiffres

1 000 000

Espace en pieds carrés occupé par le SEMA Show au centre de congrès de Las Vegas.

60 000

Nombre de participants

2300

Nombre d'exposants

2000

Nombre de nouveautés présentées au SEMA Show