Le constructeur automobile japonais Toyota a rappelé lundi près de 790 000 camionnettes par précaution dans le monde, dont une grande partie aux États-Unis, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Publié le 29 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Toyota explique qu'il est possible qu'une des lames de la suspension arrière comporte un défaut qui pourrait l'amener à se briser du fait de la corrosion.

Auquel cas, cette lame pourrait endommager d'autres pièces du véhicule notamment le réservoir d'essence et entraîner une fuite.

Le premier constructeur mondial n'a recensé aucun incident lié à cet éventuel défaut pour l'instant, précise-t-il.

Sont concernés les modèles Tacoma 4x4 et Tacoma Prerunner. Les véhicules ont été produits entre 2005 et 2011.

Dans le détail, 690 000 véhicules doivent être ramenés auprès des concessionnaires du groupe aux États-Unis, le reste (100 000) ailleurs dans le monde, a précisé une porte-parole à l'AFP.