C'est peut-être juste une coïncidence. Au moment où la Russie joue des bras en Ukraine, le gouvernement russe vient d¹édicter un décret lançant le développement d'une plateforme automobile commune à une future famille de véhicules blindés routiers comprenant la prochaine limousine blindée de Vladimir Poutine.

Publié le 15 mai 2014
Denis Arcand LA PRESSE

Ce n'est pas comme si le président Poutine se déplaçait en décapotable avant de se faire des ennemis en Ukraine. Les nouveaux apparatchiks russes roulent en limousines blindées Mercedes-Benz ou BMW. Mais Poutine exige une limousine russe depuis plusieurs années. On se souviendra qu'en mars dernier, Poutine avait rejeté la limousine 4112P fabriquée en commande spéciale par le vieux constructeur Zil, mais dont le style néo-soviétique lui donnait une allure sortie tout droit des années Brejnev.

Surnommé «Projet Cortège», le nouveau plan prévoit que de modernes limousines, VUS, grosses berlines et fourgonnettes seront assemblées en Russie avec des composantes et du blindage russes, mais avec Porsche dans un rôle de conseiller technique et de coordinateur, dit le journal Rossiyskaya Gazeta, qui est l'équivalent moderne de la Pravda, soit le quotidien officiel du gouvernement russe.

Partenariat public-privé-Porsche ?

Le rôle exact de Porsche n'est pas bien expliqué par le journal, mais on dirait que le constructeur allemand se retrouve est à la tête d'une sorte de PPP, avec les constructeurs automobiles russes Sollers, GAZ , KAMAZ et ZIL, avec le mandat d'attirer des fournisseurs étrangers et avec une enveloppe gouvernementale de 12,4 milliards de roubles (près de 400 millions de dollars canadiens) pour faire avancer la machine. Le gouvernement russe dit vouloir acheter environ 2000 des 40 000 véhicules qui sortiront à partir de 2018 d'une usine consacrée au Projet Cortège, à une cadence variant entre 7000 et 10 000 unités par année. Signe que tout n'a pas changé depuis la fin de l'URSS, le Projet Cortège est un plan quinquennal. 

Rossiyskaya Gazeta dit que les prototypes définitifs ne seront prêts qu'en 2016. Le design sera résolument russe, signé par « les plus grands designers et les meilleurs diplômés des universités russes et biélorusses », dit la courroie de transmission du gouvernement. En attendant, le journal a publié en primeur des photos d'une version préliminaire de l'imposante limousine impériale du chef de toutes les Russie: l'habitacle est vaste comme la steppe russe, la calandre semble assez grande et massive pour écraser un ours Kodiak, mais, somme toute, la voiture a un look moderne. Évidemment, il y a les armoiries de Russie sur le côté et même sur le volant.

Photo fournie par la Rossiyskaya Gazeta