Les ventes nord-américaines de la Leaf sont une déception pour Nissan et le constructeur va lancer une version meilleur marché de la voiture tout électrique, équipée plus modestement. C'est ce que rapporte le magazine américain Automotive News.

Denis Arcand LA PRESSE

L'information non confirmée par Nissan est plausible. Les ventes de la Leaf de janvier à la fin du mois de septembre sont en baisse de 28% (5212 ventes en neuf mois) par rapport à celles de 2011. Celles de la Volt sont en hausse de 319% sur la même période (16 348 ventes en neuf mois). L'écart continue à se creuser même si les deux modèles ont connu une augmentation de leurs ventes en septembre (voir autre texte). Au Canada, entre le lancement de la Leaf à la fin de 2011 et le 30 septembre dernier, il s'était vendu 366 exemplaires, a indiqué Nissan Canada à La Presse.

Trouver une façon de mieux vendre sa technologie électrique deviendra bientôt impératif pour Nissan: la Leaf est actuellement importée du Japon, mais Nissan s'est engagée à l'assembler bientôt à son usine de Smyrna, au Tennessee. Nissan achève la construction d'une annexe de production de batteries et de voitures électriques capables de construire 150 000 autos électriques et 200 000 batteries par année.

Pression au Japon?

Cet investissement de 1,7 milliard de dollars US doit accroître énormément la pression des grands patrons japonais sur la direction nord-américaine afin que les ventes augmentent. Comme l'administration du président Obama a prêté 80% (1,4 milliard) de cet argent à Nissan en février 2010, il doit y avoir de la pression qui vient aussi de Washington en cette année électorale où làide fédérale aux constructeurs d'autos électriques est critiquée par le parti Républicain.

Le prix de la Leaf et sa faible autonomie (entre 100 et 160 km) sont un enjeu. Le quotidien USA Today a une théorie intéressante: «On se doute que Nissan a décidé de créer une version économique et moins bien équipée pour ne pas s'aliéner les clients qui auront déjà acheté la Leaf au plein prix.» Au Canada, avant les subventions, frais et taxes, une Leaf de base coûte 38 395$; une Volt, 43 345$. Avec sa génératrice à essence qui s'allume automatiquement quand les batteries faiblissent, la Volt a une autonomie totale d'environ 600 km.

Chez Nissan Canada, on estime que les questions sur un éventuel modèle économique de la Leaf sont prématurées. Le porte-parole Didier Marsaud a indiqué à La Presse n'avoir «à ce jour aucune information à partager sur la Nissan Leaf 2013».