FAW, le troisième plus gros constructeur chinois et partenaire en Chine du japonais Mazda, va rappeler près de 280 000 voitures Mazda 6 en raison de sacs gonflables défectueux, a indiqué vendredi une autorité de régulation.

Publié le 25 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le rappel concerne précisément 279 266 véhicules, produits entre mars 2003 et décembre 2008, a précisé l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (AQSIQ).

Une partie de ces voitures sont équipées de sacs gonflables défectueux, le gonfleur pouvant éclater sous certaines conditions et projeter alors des fragments de métal et de plastique sur le conducteur ou les passagers, a ajouté l'AQSIQ, sans livrer le nom du fabricant incriminé.

La description correspondait cependant aux défauts détectés dans les airbags de l'équipementier nippon Takata, rendus responsables à travers le monde de la mort d'au moins huit personnes et de centaines de blessés.

Environ 34 millions de véhicules sont en cours de rappel aux États-Unis en raison de ce problème, soit le plus gros rappel lié à un produit dans le pays.

Nombre de grands constructeurs sont affectés: Honda, BMW, Fiat Chrysler, General Motors, Ford, Mitsubishi Motors, Nissan ou encore Toyota -- mais aussi Mazda qui avait déjà dévoilé en juillet un rappel de plus de 42 000 véhicules en Chine.

La Chine, premier marché automobile du monde, est considérée comme cruciale pour les constructeurs étrangers, mais ceux-ci voient leur traditionnelle domination dans le pays s'effriter au profit de leurs rivaux locaux, alors que le vif essoufflement des ventes aiguise la concurrence.