Sensible aux critiques formulées à l'égard de la Civic, Honda revoit sa copie. Et cela se voit. La compacte la plus vendue au pays arbore une allure plus scintillante, au sens propre comme au figuré.

Mis à jour le 8 févr. 2013
Éric Lefrançois, collaboration spéciale LA PRESSE

En effet, la Civic brille comme jamais et comporte sans doute plus de garnitures nickelées que les huit générations précédentes réunies. Visuellement, les retouches esthétiques apportées à cette compacte donnent l'impression qu'elle est plus massive. Il n'en est rien, ce n'est qu'une illusion. Les dimensions extérieures demeurent les mêmes.

Moins apparente cependant est la confection du châssis. Celui-ci, plus lourd d'une vingtaine de kilos, offre une meilleure protection en cas d'impact. Honda assure que malgré son poids légèrement plus élevé, la consommation de carburant est identique à celle du modèle commercialisé l'an dernier.

À l'intérieur, la présentation demeure inchangée avec ce tableau de bord à deux niveaux, mais la qualité des matériaux progresse. Le grain des plastiques est plus raffiné et moussé par endroits afin d'améliorer la perception de qualité. Des garnitures imitant l'aspect du chrome dans les panneaux intérieurs des portières et des ornements «noir piano» au niveau de la console complètent la métamorphose. Ce faisant, la marque japonaise fait taire LA critique la plus virulente à l'endroit de sa compacte-vedette.

Honda ne s'arrête pas là. La Civic regarnit son catalogue d'accessoires en y ajoutant une caméra de recul et en retouchant les graphiques du système de navigation, pour ne nommer que ces deux-là.

Par ailleurs, depuis votre dernier passage à l'événement montréalais, Honda compte désormais sur de toutes nouvelles générations d'Accord et de CR-V. Ne manquez pas de les découvrir.