La concurrence risque de se faire plus sérieuse au cours des prochains mois dans le segment des camionnettes. En effet, alors que le constructeur américain Ford se targue d'être le numéro un des ventes dans ce segment depuis 47 ans au Canada (36 ans aux États-Unis) avec plus de 100 000 unités écoulées chaque année, Chrysler, General Motors et Toyota l'attaquent de front avec d'importantes nouveautés en 2014.

Éric Descarries LA PRESSE

Mais voilà, Ford n'a pas de nouveautés à proposer pour ce millésime, alors que son tout nouveau modèle ne verra pas le jour avant l'année modèle 2015. Par conséquent, ce constructeur a intérêt à prouver que ses camionnettes actuelles peuvent toujours affronter la concurrence et ses nouveaux produits.

C'est ce que Ford du Canada a voulu prouver, la semaine dernière, en invitant les journalistes à venir évaluer par eux-mêmes les capacités de ses F-150 de production courante. Ford avait choisi la région de Drumheller, en Alberta, non seulement pour ses routes aux pentes importantes, mais aussi pour sa réputation de contrée plus intéressée aux camionnettes qu'aux voitures.

Ford avait donc mis à la disposition des participants des F-150 de 2013 (les camionnettes de série F 2013 de Ford sont apparues plus tard l'automne dernier, ce qui a obligé la faction canadienne du constructeur à attendre au printemps pour faire ses présentations), dont surtout les modèles à moteur V6 et V6 EcoBoost qui ont incité le reste de l'industrie à opter pour des moteurs plus petits et moins énergivores pour ses camionnettes.

Si les présentateurs de Ford du Canada refusaient de parler des quelques nouveautés que l'on pourrait trouver sur les camionnettes de série F de 2014, ils n'ont pas hésité à nous parler des F-150 Raptor de ce millésime qui afficheront des couleurs uniques au modèle. Si l'on se fie aux photos du nouveau Raptor à venir, on peut alors penser qu'il n'y aura que très peu de changements sur les séries F de 2014 qui partagent tellement de pièces avec le Raptor.

Une démonstration de V6

Évidemment, ce sont les moteurs V6 qui ont été mis en vedette, y compris le moteur le moins connu de 3,7 litres, un V6 de base de 302 chevaux (plus puissant que les V8 du passé) et le fameux EcoBoost de 3,5 litres qui, avec ses 365 chevaux et 420 livres-pieds de couple, peut tirer jusqu'à 11 300 livres de charge, ce qui est autant que le V8 optionnel de 6,2 litres du même constructeur.

Ce moteur EcoBoost constitue déjà le choix de 41 % des acheteurs de F-150 au Canada, selon Jackie Di Marco, de Dearborn, au Michigan, l'ingénieur en chef des F-150 invité à l'événement canadien. Selon cet expert, la raison principale d'achat du F-150 est d'abord la possibilité de la motricité automatique aux quatre roues, suivie de la valeur de revente et du moteur. Viennent ensuite les notions de consommation de carburant, de remorquage et de durabilité.

La grande vedette de 2013 est le nouveau modèle Limited Super Crew, un F-150 disponible en une seule configuration : cabine à quatre portes et caisse courte de 5 pieds et demi disponible seulement en rouge, noir ou blanc, intérieur en cuir rouge, jantes de 20 pouces et suspension plus sportive (qui abaisse le véhicule de 2 pouces). Évidemment, le moteur de base sera le V6 EcoBoost avec boîte automatique (le V8 de 6,2 litres est au catalogue des options) et motricité automatique aux quatre roues. La capacité de charge sera de 1000 livres et la capacité de remorquage, de 7500 livres !

Il nous faudra attendre l'année-modèle 2015 avant de voir une toute nouvelle version de la camionnette de série F de Ford. Si cette version est basée sur le prototype Atlas dévoilé lors du Salon de l'auto de New York, la concurrence n'aura eu que peu de temps pour se mesurer à Ford.