Vous avez l'impression de payer toujours plus cher pour faire rouler votre véhicule ? Vous avez raison.

DENIS ARCAND LA PRESSE

Le coût d'exploitation moyen d'un véhicule automobile personnel a augmenté de 6,2 % au Canada en 2018, a calculé l'analyste Dennis Desrosiers, de Desrosiers Automotive.

C'est une inflation beaucoup plus vive que le taux d'inflation général observé au pays, qui s'est élevé à 2,3 %. L'indice des prix à la consommation, mesuré par Statistique Canada, englobe un vaste échantillon de produits de toutes sortes, y compris les dépenses liées à l'automobile.

Comme toujours, l'essentiel du coût d'exploitation d'une auto découle du prix de l'essence, qui a augmenté de façon appréciable l'an dernier, nous dit M. Desrosiers. Le prix canadien moyen de l'essence pour l'année 2017 a été de 1,14,5 $/litre, mais il a grimpé à 1,28,9 $/litre en 2018. (N'oubliez pas que c'est le prix moyen national. Si vous voulez comparer le prix montréalais de l'essence libre-service à celui d'autres régions de janvier 2018 à février 2019, on vous a mis un lien au bas de cette page.)

Le prix de l'essence a beaucoup fluctué en 2018, mais en moyenne, pour l'année complète, c'est une augmentation de 12,5 %, dit Dennis Desrosiers. Cette hausse s'ajoute à celle de 11,8 % en 2017 (il y avait eu des baisses en 2016 et en 2015), écrit l'analyste.

Les réparations aussi coûtent plus cher

Et si vous sourcillez à chaque visite au garage devant le taux horaire affiché au mur, les chiffres de Desrosiers Automotive vous donnent raison : les coût de la réparation/entretien a augmenté de 2,6 %, tandis que le coût des pièces/accessoires a augmenté de 1,8 % «ce qui perpétue la tendance de l'inflation plus élevée du côté de la main d'oeuvre dans ce secteur», note le rapport.

On pourrait espérer que certains produits baissent, une fois de temps en temps. Pas cette année, en tout cas : «Il y a eu hausse dans toutes les catégories de l'indice des prix à la consommation couvrant le coût d'exploitation des véhicules, mais aucune baisse pour atténuer l'augmentation», dit le rapport de Desrosiers Automotive.

Pour comparer le prix de l'essence (ordinaire, libre-service) de Montréal à celui d'autres villes, cliquez ici.

PHOTO RICH PEDRONCELLI, AP

Le prix des pièces monte, mais pas aussi vite que le taux horaire des ateliers mécaniques.