Une décapotable Bentley qui aurait été volée à son propriétaire par Saddam Hussein durant les années 90, puis incendiée après la chute du tyran en 2003, sera en vedette lors du prochain Concours d'élégance de Plymouth, au Michigan.

LA PRESSE

L'épave calcinée de ce modèle unique de Bentley S1 Continental Park Ward Drophead Coupe a été récemment acquise par un résident du Michigan.

Coup d'état, exécutions et 2e Guerre d'Irak

Il l'a fait restaurer et la voiture sera présentée telle qu'elle fut achetée en 1958 par le prince Abdelilah ben Ali, six mois avant d'être exécuté dans un coup d'état qui a mis fin à la monarchie hachémite dans ce pays.

C'est ce qu'affirme le propriétaire de la Bentley, Jim George, un promoteur immobilier et collectionneur de voitures du Michigan, dans une vidéo publiée en prévision du Concours d'élégance qui doit avoir lieu le 27 juillet.

Après le coup d'état  de 1958, la voiture est restée dans un garage à Bagdad durant une dizaine d'années, avant qu'un homme d'affaires de Bagdad l'achète, explique M. George.

En 1992, malheureusement pour lui, il l'a prêtée pour le tournage d'un film... que Saddam Hussein a vu. Le dictateur est tombé en amour avec la voiture et a offert de l'acheter. Après s'être fait dire trois fois que la Bentley n'était pas à vendre, Hussein l'a simplement prise et l'a ajoutée à sa collection de voitures, dans le palais présidentiel. Elle y est restée jusqu'à ce que les Américains prennent Bagdad en 2003 lors de la deuxième guerre d'Irak.

Quand la foule irakienne a mis le palais à sac, la voiture a été criblée de balles, les sièges et le toit ont été arrachés et on y a mis le feu.

Le propriétaire légitime de la Bentley avait conservé le certificat de propriété de la Bentley, alors «il est allé rencontrer les autorités américaines à Bagdad, il leur a montré le certificat, des photos de lui dans la voiture, des photos de la voiture servant lors du mariage de son fils», explique le propriétaire actuel, Jim George. «Il leur a parlé du film, leur a raconté comment Saddam avait volé l'auto, et il a l'a récupérée.»

Restauration majeure

M. George, ne dit pas exactement comment la voiture s'est retrouvée aux États-Unis. Il dit avoir été approché par Vantage Motor Works, un restaurateur de Rolls-Royce et de Bentley de Miami : «Ils avaient accès à la voiture. Ils m'ont appelé et m'ont dit qu'ils étaient en position d'acheter la voiture mais que c'était un cas de restauration complète. Et ils m'ont demandé si j'étais intéressé à un tel projet. J'ai dit oui», dit M. George, qui n'a pas indiqué le prix d'achat ni le coût de la restauration.

Il a cependant indiqué que seulement 31 Bentley Park Ward Drophead Coupe à volant à gauche ont été construites et que la voiture est maintenant comme neuve.