Alors que les constructeurs automobiles japonais tergiversent quant à une reprise de leur production perturbée par le séisme du 11 mars, le marché semble pouvoir faire face à toute pénurie durant les prochains mois.

Publié le 30 mars 2011
Sébastien Templier LA PRESSE

C'est ce que croient l'Association pour la protection des automobilistes et Protégez-vous, auteurs du guide annuel Autos 2011. Le marché des véhicules neufs ne devrait pas connaître «de carence grave d'ici fin juin», croit le président de l'APA, George Iny.

Les inventaires au Canada seraient suffisants pour au moins les deux prochains mois.

Toyota a averti la semaine dernière qu'il allait «probablement» suspendre une partie de sa production en Amérique du Nord en raison d'un manque anticipé de pièces détachées. Mais le constructeur nippon ne sait pas où et quand exactement, ni combien de temps cela durerait.

Toyota a toutefois annoncé depuis la reprise de la production de modèles hybrides dans deux de ses usines au Japon.

Honda y a reporté jusqu'à lundi prochain la reprise des activités de deux usines d'assemblage.

L'état des transports et de la distribution d'électricité dans le nord-est du Japon et dans la région de Tokyo ralentit, voire interrompt la production ou l'acheminement des pièces détachées provenant des fournisseurs.

Mazda et Mitsubishi, pour leur part, ont affirmé que leurs installations n'avaient pas été touchées par le séisme.