La prochaine Mitsubishi Lancer Evo pourrait emprunter une avenue qui n'a jusqu'à présent jamais été considérée dans le rayon des sportives à quatre roues motrices: l'emploi d'un moteur diesel-hybride. Et Subaru songe à faire de même avec la rivale incontestée de l'Evo, l'Impreza STi.

Charles René, collaboration spéciale LA PRESSE

Voilà qui mettrait fin au règne des quatre-cylindres turbo-compressés logés sous leurs capots, des proches cousins de moteurs employés dans différents championnats de rallye.

 

Les équipes de recherche et développement des deux constructeurs nippons voudraient ainsi adapter leurs bombinettes au contexte actuel, caractérisé par une économie chancelante et une préoccupation sans cesse grandissante pour l'environnement.

 

Maintenant, comment va réagir la fidèle clientèle de ces petites sportives à quatre roues motrices?

 

> Pour lire la suite et laisser vos commentaires, rendez-vous sur L'Auto blogue.