Selon des données rendues publiques, les ventes de General Motors ont glissé de 6,5 pour cent en juin. DaimlerChrysler a enregistré une hausse de 24,1 pour cent de ses ventes, tandis que celles de Ford ont fait un léger progrès de 0,6 pour cent.

PRESSE CANADIENNE

Selon des données rendues publiques, les ventes de General Motors ont glissé de 6,5 pour cent en juin. DaimlerChrysler a enregistré une hausse de 24,1 pour cent de ses ventes, tandis que celles de Ford ont fait un léger progrès de 0,6 pour cent.

Les constructeurs japonais Honda et Toyota ont l'un et l'autre connu des hausses de leurs ventes de 10 pour cent et plus.

Selon les données provenant du secteur automobile compilées par la société DesRosiers Automotive Consultants, les ventes ont totalisé 169 200 unités, en hausse de 7,6 pour cent.

La poussée de l'économie dans l'Ouest a contribué à faire augmenter les ventes de camions légers, qui ont grimpé de 11,9 pour cent, tandis que celles des automobiles progressaient de 4,2 pour cent.

General Motors, qui domine le marché, a annoncé avoir vendu 41 860 unités en juin, davantage que DaimlerChrysler, qui en a écoulé 22 029, et Ford, dont les ventes ont atteint 25 282 véhicules.

Les ventes de Toyota ont augmenté de 12 pour cent, à 17 256, celles de Honda ayant progressé de 17,9 pour cent, à 12 737.

Le plus petit constructeur Nissan a enregistré une hausse de 34,8 pour cent de ses ventes, à 4393, tandis que Mazda voyait les siennes augmenter de deux pour cent, à 8884.

Par ailleurs, les ventes de voitures de luxe sont les seules à avoir fortement chuté.