Le débat a été relancé samedi à Hamilton, après qu'une Honda Civic eut heurté le terre-plein d'une artère résidentielle vers 4h30 le matin. La voiture a défoncé plusieurs clôtures, cassé en deux un érable de sept mètres, avant de percuter un mur de brique.

Martin Croteau

Le débat a été relancé samedi à Hamilton, après qu'une Honda Civic eut heurté le terre-plein d'une artère résidentielle vers 4h30 le matin. La voiture a défoncé plusieurs clôtures, cassé en deux un érable de sept mètres, avant de percuter un mur de brique.

Le conducteur du véhicule, Joseph Israël, 19 ans, est mort à l'hôpital peu après. D'après la police, la collision serait survenue pendant une course.

Dans les heures qui ont suivi l'accident, la police de Hamilton a réclamé le retour des cinémomètres photo. «Le problème de la vitesse a atteint un point critique et nous demandons au gouvernement de nous donner de nouveaux outils», a dit le chef adjoint de la police de Hamilton, Ken Leendertse.

Les agents municipaux ont distribué 180 000 contraventions pour excès de vitesse au cours des cinq dernières années. Et pourtant, le nombre de décès continue d'augmenter. Selon la Police provinciale de l'Ontario, 191 personnes sont mortes sur les routes jusqu'ici cette année, contre 153 à pareille date l'an dernier. C'est une augmentation de 25%.

«L'avantage du cinémomètre photo, c'est que les automobilistes ne savent pas où il se trouve. Ceux qui veulent éviter les contraventions n'auront qu'une chose à faire: ralentir», a indiqué Ken Leendertse.

Deux Canadiens sur trois sont en faveur de tels radars sur les autoroutes, selon un sondage Décima commandé par le Conseil canadien de la sécurité, un organisme à but non lucratif favorable au projet.

Pourtant, les Ontariens s'étaient massivement opposés aux radars photo lorsque le gouvernement de Bob Rae les a institués en 1994. En moins d'un an, 220 000 chauffeurs ont été épinglés et les contraventions ont rapporté 13 millions à la province.

Pour le moment, la ministre des Transports de l'Ontario, Donna Cansfield, n'est pas intéressée à rouvrir ce débat explosif. «Ce n'est pas dans nos plans», a tranché son attaché de presse, Jamie Rillet.

Projets pilotes

Ce débat survient alors que Québec jongle avec l'idée de recourir aux cinémomètres photo. La Presse rapportait la semaine dernière que des projets pilotes apparaîtront dès l'an prochain. La mesure pourrait être confirmée aujourd'hui, alors que le gouvernement présentera une série de mesures visant à redresser le bilan routier. «Ça n'a pas été confirmé, il n'y a rien d'annoncé encore», a toutefois indiqué l'attaché de presse de la ministre des Transports, Daniel Desharnais.

L'annonce de la ministre Julie Boulet coïncidera avec la publication du rapport de la Table de concertation sur la sécurité routière. Le groupe d'experts dirigé par le fondateur d'Opération Nez rouge, Jean-Marie De Koninck, a entrepris ses travaux en décembre 2005.

L'an dernier au Québec, 717 personnes sont mortes dans des accidents de la route.