La société italienne a mérité le premier rang de la liste des 100 meilleurs employeurs. Pour cette étude, l'institut a évalué plus d'un millier d'entreprises européennes et interrogé près de 100 000 employés.

Sylvie Rainville COLLABORATION SPéCIALE

La société italienne a mérité le premier rang de la liste des 100 meilleurs employeurs. Pour cette étude, l'institut a évalué plus d'un millier d'entreprises européennes et interrogé près de 100 000 employés.

Ferrari n'a pas gagné ce titre sans effort. Le président, Luca di Montesemolo, a inauguré le projet «Formula Uomo», à la fin des années 90. Cette initiative avait pour but d'optimiser les lieux de travail, à soigner la formation continue et à prendre en considération la vie personnelle des employés. Et à en voir les résultats, ça fonctionne!