La nomenclature de l'AIAMC donne également lieu à deux autres bizarreries qui pourraient à tort faire croire que le Québec est une société distincte sur roues. Dans la catégorie des utilitaires intermédiaires, par exemple, on trouve le Saturn Vue en première place au Québec et dans certaines provinces de l'Atlantique. En fait, la seule distinction du Québec par rapport au reste du Canada est de préférer un utilitaire compact sud-coréen (Hyundai Santa FE) à l'Escape de Ford. Sommes-nous distincts pour autant, considérant que la Nouvelle-Écosse préfère de son côté le CR-V de Honda ? Mmm... Pas de chance.

Éric Lefrançois COLLABORATION SPéCIALE

La nomenclature de l'AIAMC donne également lieu à deux autres bizarreries qui pourraient à tort faire croire que le Québec est une société distincte sur roues. Dans la catégorie des utilitaires intermédiaires, par exemple, on trouve le Saturn Vue en première place au Québec et dans certaines provinces de l'Atlantique. En fait, la seule distinction du Québec par rapport au reste du Canada est de préférer un utilitaire compact sud-coréen (Hyundai Santa FE) à l'Escape de Ford. Sommes-nous distincts pour autant, considérant que la Nouvelle-Écosse préfère de son côté le CR-V de Honda ? Mmm... Pas de chance.

Autre singularité des catégories de l'AIAMC : les utilitaires de luxe. Au Québec

(et dans certaines autres provinces), on retrouve la Dodge Magnum en première position. Pas le droit de rire.

En fait, pour la deuxième année consécutive, le Québec ne peut prétendre à un statut particulier. Cette fois ce n'est pas la Saskatchewan, mais bien au tour de l'Alberta de le mériter. Les Albertains, qui voient aussi grand que les Texans, sont manifestement moins préoccupés d'environnement que tous les autres Canadiens. Et cela s'explique d'autant plus que le prix de l'essence y est très bas.

Le troisième marché automobile en importance au Canada est celui où s'écoule le plus grand nombre de camionnettes et d'utilitaires grand format au pays. C'est la province qui, à l'exception des fourgonnettes et des utilitaires intermédiaires, enregistre la plus forte progression des ventes de camions au pays. D'un point de vue environnemental, c'est inquiétant. C'est distinct.

À noter

- L'Alberta est la seule province à faire du Toyota Tacoma la camionnette compacte la plus vendue sur son territoire. Toutes les autres provinces préfèrent le Ranger de Ford.

- Le Hummer H3 est l'utilitaire de luxe le plus vendu au Manitoba.

- Où s'est-il écoulé le plus de Prius l'année dernière ? En Ontario (665).

- Combien de Honda Insight ont trouvé preneurs au Canada ? Vingt-et-une. De ce nombre, sept se trouvent au Québec. C'est au Québec également qu'il s'est écoulé le plus de Volkswagen Phaeton l'année dernière (quatre).

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

POUR MIEUX COMPRENDRE

- Une sous-compacte, c'est : une Toyota Yaris, une Chevrolet Aveo

- Une compacte, c'est : une Mazda 3, une Honda Civic

- Une intermédiaire, c'est : une Buick Allure, une Chrysler Sebring

- Une sportive, c'est : une Ford Mustang, une Subaru Impreza (??)

- Une automobile de luxe c'est : une Chrysler 300, une BMW Série 3

- Un utilitaire compact c'est : un Ford Escape, une Kia Sportage

- Un utilitaire intermédiaire c'est : un Dodge Durango, un GMC Envoy

- Un utilitaire de luxe c'est : un Dodge Magnum, une Lexus RX

- Une camionnette compacte c'est : un Ford Ranger, un Nissan Frontier

- Une camionnette grand format c'est : un GMC Sierra, un Toyota Tundra

Même la compacte, reine sur nos routes, a étendu son domaine jusqu'à Queens Park dans la dernière année. Autre distinction qui s'envole : la Mazda 3 ne règne plus sur le Québec. Comme toutes les autres provinces plus à l'ouest, le Québec a porté la Civic de Honda au pouvoir.

Que reste-t-il de distinct ? Pas grand-chose si ce n'est que les trois véhicules les plus vendus chez nous appartiennent tous à cette catégorie qui représente toujours ne l'oublions pas le choix d'un consommateur sur deux.

Mais Terre-Neuve aurait raison de revendiquer un statut particulier pour avoir été la seule province en 2005 à faire d'une américaine (Chevrolet Cobalt) la compacte la plus prisée sur son territoire. La Nouvelle-Écosse peut de son côté se targuer d'avoir été la province où cette catégorie a réalisé ses gains les plus importants (+5,2 %).

Le Québec ne se distingue pas plus dans le segment des intermédiaires. La Camry demeure certes le modèle le plus populaire du groupe, mais cette Toyota est également la préférée dans quatre autres provinces canadiennes.

Le caractère distinct du Québec se manifeste toutefois et d'une drôle de manière dans le segment «Sport». En effet, c'est la Subaru Impreza (une voiture sport???) qui pointe en tête de cette catégorie. Si la nippone avait été inscrite là où elle devait se trouver par l'Association of International Automobiles Manufacturers of Canada (AIAMC), c'est-à-dire parmi les compactes, on trouverait la Mustang en tête de ce classement. Comme partout ailleurs au pays sauf à Terre-Neuve où la Mitsubishi Eclipse prend, là aussi, l'ascendant sur le coupé américain.