Trente-quatre véhicules : c’est par cette marge infime que BMW a devancé Mercedes-Benz aux Etats-Unis le mois dernier dans la course entre les deux rivales allemande.

LA PRESSE

Les chiffres sont sortis ce matin : BMW a inscrit une hausse de 6 % par rapport aux résultats de septembre 2018 et son total du mois dernier a atteint 27 467 véhicules. Les ventes de Série 3 ont augmenté de 19 %, ce qui est remarquable pour un véhicule qui n’est pas un VUS aux États-Unis. D’ailleurs, c’est un VUS, le X5, qui a inscrit la hausse la plus impressionnante : elles ont plus que doublé par rapport à septembre 2018. 

Les ventes de Mercedes-Benz ont augmenté de 4,8 %, atteignant 27 433 unités. La hausse s’explique en grande partie par le succès des VUS GLC et GLE, +13 % et +28 % respectivement.

PHOTO MERCEDES-BENZ

Mercedes-Benz rapporte que les ventes mensuelles du GLE ont augmenté de 28 % par rapport à septembre 2018.

Ces performances montrent que le marché du luxe fonctionne selon des règles différentes : les constructeurs grand public Toyota-Lexus, Nissan-Infinti, Subaru, Hyundai-Kia affichent des résultats mensuels en forte baisse.

Mais avec l’économie qui montre des signes d’essoufflement et la Bourse qui chute en vrille, ce matin, BMW et Mercedes-Benz vont sans doute se faire rattrapper par la déprime et risquent d’avoir des chiffres mensuels beaucoup moins impressionnants en octobre.