L'ancien hockeyeur de la LNH Enrico Ciccone, désormais animateur sportif à la radio et à la télé (91,9 Sports, Radio-Canada), dit avoir conduit tous les styles de voitures au fil des décennies. La Porsche lui a plu, mais ne l'a pas conquis. Il dit donner désormais la priorité à la robustesse du 4x4 plutôt qu'à la vitesse des bolides de sport. Mais il n'a pas conduit que des voitures luxueuses...

Mathias Brunet LA PRESSE

LA VOITURE QUI A MARQUÉ MON ENFANCE

Mon oncle Georges avait une Cadillac 1978 de couleur champagne, et il venait à la maison de temps en temps. Comme il passait ses hivers à Hawaii, c'était pour moi synonyme de succès. Mon oncle était propriétaire d'un Dairy Queen. À son décès, mon père a acheté la Cadillac pour 1000 $. J'avais déjà quitté la maison à ce moment-là, mais j'avais eu l'occasion de faire des tours avec mon oncle quand j'étais plus jeune.

MA PREMIÈRE VOITURE

Une Honda CRX 1990 de couleur blanche. Je venais d'être repêché et j'en étais à ma première année chez les professionnels dans la Ligue internationale, à Kalamazoo. Mon agent Gilles Lupien m'avait donné une limite de 12 000 $ pour une voiture, alors je l'ai choisie parce qu'elle coûtait 9500 $. J'ai fait mettre des lignes de couleur mauve et vert de chaque côté... maudit que j'étais quétaine ! Je l'ai gardée jusqu'à mon rappel des North Stars deux ans plus tard, en 1992.

MA PIRE VOITURE

Comme il y a beaucoup de neige au Minnesota, je me suis dit que je serais mieux en Jeep. J'ai laissé la Honda à Kalamazoo avant de la vendre quelques mois plus tard et j'ai acheté un Jeep Wrangler blanc quatre cylindres dans le Michigan en route vers le Minnesota. Une vraie vidange. Sur l'autoroute en cinquième vitesse, avec un peu de vent, je ne pouvais pas aller plus vite que 95 km/h. Je l'ai gardée deux ans avant d'acheter un Ford Explorer à Washington quand j'y ai été échangé. Je voulais d'abord un Jeep Cherokee, mais je suis rentré chez le concessionnaire en gougounes avec la casquette à l'envers et le vendeur n'a pas voulu me le faire essayer parce qu'il disait que ça serait trop cher pour moi. J'ai argumenté avec lui, puis je suis allé acheter un Explorer Eddie Bauer vert et beige.

LA VOITURE DE MES RÊVES

J'ai eu des Porsche et ce type de voitures, mais je ne suis pas un gars de vitesse. Je suis davantage porté vers les 4 x 4. Alors j'opterais pour la Mercedes-Maybach G650 V12. C'est un mélange de puissance et d'efficacité hors route. Mon style !