Faussement accusé d’avoir agressé un policier, Mamadi III Fara Camara a vécu plusieurs jours de cauchemar. Autant sa présence à Tout le monde en parle était attendue dimanche soir, autant on comprend aisément qu’il ait choisi de se désister au cours de la journée, trop bouleversé par les évènements.

Richard Therrien
Le Soleil

« Il est encore sous le choc de tout ce qui s’est passé, c’était extrêmement traumatisant », explique son avocat, Me Cédric Materne. Est-on assurément devant un cas de profilage racial ? « Trop tôt pour le dire, mais il faut se poser la question », répond prudemment l’avocat en droit criminel, qui juge sévèrement le travail de certains médias dans le traitement de l’affaire.

Lisez le texte complet sur le site du Soleil