(Paris) BBC Global News, CNN International et Euronews vont offrir des espaces publicitaires d’une valeur de 50 millions de dollars aux grandes organisations et aux ministères nationaux de la Santé qui le souhaitent pour diffuser des messages d’informations sur le coronavirus.

Agence France-Presse

« Les campagnes d’information relayées dans le cadre de cette initiative seront disponibles à la télévision et sur les plateformes digitales, avec la possibilité de cibler les messages pour atteindre des audiences dans des régions spécifiques », précisent les groupes dans un communiqué commun jeudi.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été la première organisation à accepter la proposition des chaînes et elle lancera une campagne portant sur sept mesures de prévention contre la propagation du virus. Elle sera diffusée sur les trois chaînes.

C’est la première fois que ces chaînes, qui disent atteindre plus de 800 millions de personnes par mois, s’unissent. Elles souhaitent « encourager d’autres éditeurs de presse et plateformes à s’engager de la même manière, afin d’aider à propager les messages le plus largement possible ».

« Nous sommes fiers de lancer cette initiative avec nos confrères de longue date BBC Global News et CNN international : ensemble, nous voulons aider les autorités sanitaires à diffuser leurs messages vitaux plus largement, et nous espérons que d’autres médias feront de même », a indiqué Michael Peters, président de la chaîne paneuropéenne Euronews.

Les autorités sanitaires publiques intéressées sont invitées à contacter les chaînes par courriel (internationalsales@bbc.com, cnnicmarketing@turner.com et sales@euronews.com).

« En travaillant avec nos concurrents, j’espère que cet effort conjoint aura un impact positif et que notre empreinte globale permettra d’atteindre le plus de personnes possible », a commenté Rani Raad, président de CNN International commercial.

« Notre rédaction est mobilisée pour couvrir cette crise mondiale, mais il est juste également de faire ce que nous pouvons pour aider les autorités sanitaires à diffuser leurs messages le plus largement possible à travers le monde », a estimé de son côté Jim Egan, patron de BBC Global News.