L’Orchestre symphonique de Montréal offre un avant-goût de la 9e édition de sa Virée classique. Lors d’une soirée unique à la Maison symphonique, l’OSM interprétera deux de ses plus grands succès : le Boléro de Ravel et Prélude à l’Après-midi d’un faune de Debussy.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

De plus, on pourra entendre l’opéra de chambre Chaakapesh, du compositeur canadien Matthew Ricketts, en collaboration avec le dramaturge Tomson Highway, ainsi qu’un programme double Mozart et Liszt, sous la direction du maestro Kent Nagano.

Le couple formé par Nagano et la pianiste Mari Kodama célébrera la musique de Beethoven dans une performance conjointe. Cette édition, qui se déroulera du 6 au 9 août, rendra hommage à Nagano, dont c’est l’ultime saison à la barre de l’OSM.

Par ailleurs, Le Grand Continental prévu en août 2020 dans le cadre de la Virée classique a été annulé « pour des raisons logistiques ».

La compagnie Sylvain Émard Danse planifie un autre spectacle avec l’OSM à l’été 2021.