Denys Arcand se lance dans l'opéra

Le cinéaste Denys Arcand signera la mise en... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Le cinéaste Denys Arcand signera la mise en scène d'un opéra, une première pour lui. L'oeuvre choisie: Zémire et Azor, une histoire basée sur celle de La Belle et la Bête. La présentation du spectacle aura lieu à la Maison symphonique, en mai 2015.

Photo: Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Caroline Rodgers
La Presse

Le cinéaste Denys Arcand mettra en scène son premier opéra en carrière en collaboration avec les Violons du Roy et l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal, en mai 2015 à la Maison symphonique. L'oeuvre choisie est un opéra méconnu du XVIIIe siècle, Zémire et Azor, histoire basée sur celle de La Belle et la Bête.

Les Violons du Roy, qui lançaient leur programmation 2014-2015 hier, ont annoncé cette collaboration en l'absence du cinéaste, puisque ce dernier préfère s'abstenir de paraître devant les médias d'ici la sortie de son prochain film, Le règne de la beauté.

Zémire et Azor, une oeuvre du compositeur français André-Ernest-Modeste Grétry, est une rareté, mais le public a déjà entendu l'un de ses airs, Du moment qu'on s'aime, interprété par Rufus Wainwright dans le film L'âge des ténèbres. Cet air était également souvent chanté en concert par le ténor Richard Verreau à une certaine époque.

«J'ai eu la chance de rencontrer Denys Arcand dans une soirée et j'ai appris qu'il était passionné par la musique de cette époque et ce compositeur, explique Mathieu Lussier, bassoniste et chef associé des Violons du Roy. C'était la première fois que je croisais quelqu'un qui, comme moi, appréciait les oeuvres de Grétry. Celles-ci étaient jouées à Versailles pour Marie-Antoinette, et il a écrit ses derniers ouvrages pendant la Révolution.»

C'est Lussier qui a eu l'idée de ce projet et il dirigera l'opéra. En se souvenant plus tard de cette conversation, il a proposé au cinéaste de collaborer.

«Denys Arcand m'avait dit qu'il n'avait jamais fait de mise en scène d'opéra parce qu'on ne lui donnait pas assez de temps et qu'il ne pouvait pas choisir les chanteurs. Quand je lui ai proposé de faire Zémire et Azor avec les Violons et l'Atelier lyrique, sachant qu'il aurait toute une année pour réaliser le projet, il a dit oui», ajoute Mathieu Lussier.

Programmation

Dix autres concerts sont prévus à la programmation 2014-2015, en partie à la salle Bourgie et en partie à la Maison symphonique. Un habitué, le pianiste Alexandre Tharaud, sera de retour. En décembre, Le Messie, de Handel, sera dirigé par Bernard Labadie à la Maison symphonique.

Bernard Labadie, fondateur des Violons du Roy, quitte son poste de directeur musical cette année. Il demeure à titre de chef fondateur et dirigera quatre concerts. Mathieu Lussier, qui était chef en résidence pour les deux dernières saisons, devient chef associé à long terme. Labadie dirigera aussi l'opéra Didon et Énée en avril 2015, grâce à une collaboration avec Carnegie Hall, où l'opéra sera aussi présenté.

Signalons également la venue du très réputé chef Christopher Hogwood en février 2015.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer