Considéré comme «l'un des plus imposants projets culturels de la décennie au Québec» par la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, la nouvelle salle de l'Orchestre symphonique de Montréal, d'une valeur de 259 millions $, sera prête à accueillir son premier concert en 2011.

Nathaëlle Morissette LA PRESSE

Avec le début des travaux de l'Adresse symphonique la semaine dernière sur le site même de la Place des arts, le gouvernement du Québec a profité de l'occasion aujourd'hui pour annoncer en grande pompes la concrétisation de ce projet en dévoilant du même coup les esquisses de la nouvelle salle.

M. Charest a également voulu se faire rassurant: la nouvelle salle, qui se fait en vertu d'un partenariat public-privé entre le gouvernement québécois et le groupe immobilier Ovation, sous la direction de SNC-Lavalin, ne devrait pas engendrer des dépassements de coûts. Visiblement enthousiaste, il a déclaré du même souffle que les différentes étapes du projet se font selon les échéances. La démolition du stationnement est présentement en cours et la construction la fondation commencera au mois d'août sur l'esplanade nord-est de la Place des Arts.

«Mission accomplie», a lancé tout sourire M. Charest, lors d'un point de presse tenu à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, en compagnie de la titulaire de la Culture, Christine St-Pierre, de l'ex-premier ministre et actuel président du conseil d'administration de l'OSM, Lucien Bouchard et du célèbre maestro Kent Nagano. La visite virtuelle présentée sur écran géant aux médias et aux invités présents a permis de dévoiler les différents atouts de cette future salle. D'une superficie de 19 187 mètres carrés, elle sera composée de 2000 fauteuils et dotée d'un plateau pouvant accueillir 120 musiciens et 200 choristes.

L'entente entre Québec et le groupe immobilier Ovation, responsable de la conception, la construction, l'exploitation et l'entretien, prendra fin en 2038. La salle deviendra ensuite une propriété collective qui sera gérée par la Place des Arts.