Nadja interprétera samedi à la basilique Notre-Dame les plus grands classiques des Fêtes dans le cadre du désormais traditionnel spectacle Les stars chantent Noël.

Publié le 21 déc. 2013
Stéphanie Vallet LA PRESSE

La chanteuse participe pour la première fois à cette tournée des plus belles églises de la province aux côtés de Michèle Richard, Yves Lambert, Maxime Landry, Laurence Jalbert, Étienne Cousineau et Tom-Éliot Girard.

«Les chansons de Noël font partie d'un répertoire extraordinaire! C'est une grosse production orchestrée par Pierre Boileau et on n'a pas souvent l'occasion de faire des spectacles en groupe comme ça», précise Nadja.

Les artistes des Stars chantent Noël ont sélectionné les pièces qui correspondent le mieux à leur style musical: Yves Lambert va ainsi apporter une touche festive en chantant La tourtière, alors qu'Étienne Cousineau va rester dans un registre plus classique et que Michèle Richard va interpréter Trois anges sont venus ce soir, qu'elle avait chantée pour la première fois à 10 ans.

«Comme on a avec nous sur scène l'ensemble vocal Extravaganza, j'en ai profité pour explorer le côté gospel de Noël. Je me suis donc offert What Can I Give, une magnifique chanson orgue et chorale, de Mahalia Jackson, la reine du gospel américain», raconte Nadja.

La chanteuse entamera au mois de février une tournée de spectacles au Québec et sera de passage les 13 et 14 février à Brossard. En plus d'y interpréter les chansons de son nouvel album, Des réponses, sorti en 2013, elle promet de revisiter les répertoires blues, soul et même jazz.

«Le jazz m'habite autant que la soul. Avant de faire des disques, je chantais beaucoup dans les boîtes de jazz. Je n'ai pas encore eu le temps d'explorer cette voie en studio, mais j'y pense!», confie-t-elle.

Q/R

Qu'est-ce qui t'a donné le goût de faire ce métier?

Quand j'ai vu Whitney Houston chanter How Will I Know, son premier vidéoclip. J'étais toute petite, mais je m'en souviens comme si c'était hier. J'aimais déjà chanter, mais ç'a été l'appel du métier.

Ta grossièreté préférée?

Je suis mariée avec un Américain qui commence à peine à parler français et un jour je l'ai entendu répéter avec un gros accent anglophone: «Maudite affaire de marde». J'ai dû le dire un peu trop souvent!

Une chanson que tu aurais aimé qu'on t'offre?

What Are You Doing with the Rest of Your Life de Michel Legrand. Je vais me gâter et la mettre dans ma liste des chansons de ma prochaine tournée en février.

Une série qui t'allume en ce moment?

Touch. J'en suis à la deuxième saison.

La chanson qui te rappelle le plus ton enfance?

Ma mère chantait toujours de Ginette Reno. Quand j'étais petite, cette chanson tournait beaucoup à la radio et je la chantais souvent.

La chanson qui te rappelle ton premier amour?

Il y a une chanson que j'ai choisie pour ma relation avec mon mari avec qui je suis depuis 13 ans: c'est All the Way de Frank Sinatra. C'est une chanson d'amour réaliste.

Une chanson que tu écoutes pour te défouler?

Thriller de Michael Jackson. Si je veux me mettre dans l'ambiance avant un spectacle, je mets ça en me maquillant et j'arrive sur scène pleine d'énergie.

Une chanson que tu écoutes en boucle en ce moment?

J'ai un petit palmarès de chansons qui me suivent toute ma vie. Il y a Mr. Paganini d'Ella Fitzgerald et Moody's Mood for Love qui sont deux tounes qui vont rouler dans mon top 10 pour toujours, Je suis très jazz.

Ton plus mauvais coup étant jeune?

Mes parents avaient acheté une vieille bagnole pour aller à la plage. C'était tellement une vieille auto qu'il y avait un bouton pour faire sortir le liquide lave-glace. J'étais avec un ami, je suis montée sur le capot de la voiture, je lui ai dit d'appuyer sur le bouton et j'ai ouvert la bouche comme si c'était un abreuvoir!