Outer Peace, septième album de Toro Y Moi, suggère environ une demi-heure de synthpop et chillwave de belle tenue. La house, le disco, la soul, le funk et le R&B sont les styles composites de ces chansons incarnées, mélodiquement inspirées, à la fois substantielles et sans prétention.

Mis à jour le 23 janv. 2019
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Ainsi, on observe chez Chaz Bear (Chazwick Bradley Bundick de son vrai nom, Toro Y Moi pour son projet musical) une constante diversification de sa proposition multigenre (préalablement funk, hip-hop, psych rock, etc.) depuis ses débuts en 2010.

Dans le cas d'Outer Peace, le traitement des sons et de la voix humaine y est encore équilibré et de fort bon goût. Cela n'est pas sans rappeler Hot Chip, les collaborations entre Daft Punk et Pharrell Williams ou même la facture Wally Badarou, pionnier franco-béninois de la synthpop africaine.

Une écoute attentive de ce septième album nous permet aussi de constater que les pulsions, envies et pensées de son concepteur très polyvalent (aussi infographiste de profession) s'avèrent circonspectes et clairement exprimées à travers une voix douce et vaporeuse, qui fait contraste avec les rythmes très plancher de danse que chevauchent ses mots.

«Maximize all the pleasure», peut-on entendre dans la chanson Ordinary Pleasure, c'est dire...

* * * 1/2

Synth pop, chillwave. Outer Peace. Toro Y Moi. Carpark.