Avec son deuxième album intitulé Promised Land, le groupe montréalais Valfreya se positionne parmi les éléments forts du métal symphonique, épique et viking.

Théo Fournier LA PRESSE

Déjà, son premier album, Path to Eternity, avait mis la barre haut en abordant un mélange de black metal symphonique, de classique épique et de plusieurs folklores.

Son plus récent opus respecte les fondements du groupe tout en faisant évoluer son style et en offrant une sonorité plus festive qu'écrasante.

Toutefois, certaines pièces finissent un peu abruptement. Le mélomane averti cherchera peut-être une musique plus progressive. Par contre, il remarquera la batterie complexe et technique, les nombreuses mélodies de guitare lyriques et harmonisées avec brio, l'orchestre intense et les poignantes voix de chant mélodique, guttural et choral.

L'album offre une musique d'envergure mondiale. Créatif, recherché, débordant de culture et de talent, Promised Land assoit assurément le groupe parmi les meilleurs représentants du métal québécois sur la scène internationale.

* * * *

MÉTAL SYMPHONIQUE. Promised Land. Valfreya. Indépendant.