Une jolie et poignante ballade instrumentale au piano clôt le deuxième album de The Lumineers, qui a été projeté au sommet des palmarès en 2012 avec sa chanson Ho Hey.

Publié le 11 avr. 2016
Émilie Côté LA PRESSE

Il y a de quoi se réjouir à l'écoute de Cleopatra: le trio de Denver a décapé les coins trop polis de sa musique folk.

Rugueux et épurés, les arrangements de Cleopatra servent sobrement la superbe voix de Wes Schultz. The Lumineers a certes un sens du rythme et de la mélodie qui confère un côté rassembleur à des extraits comme Ophelia et la chanson politique anti-arme à feu Gun Song.

Le meilleur se trouve cependant dans des titres aux couplets et refrains à la simplicité raffinée (Sick In The Head, In The Light) et aux textes portant sur les désillusions du succès (Long Way From Home).

Petit rappel: The Lumineers revient à Osheaga à l'été.

* * * 1/2

FOLK-POP. Cleopatra. The Lumineers. Dine Alone.