Source ID:; App Source:

Iron & Wine : Joli, mais... ***

Sam Beam a patiemment échafaudé son univers intimiste, plutôt folk d'abord, puis de plus en plus orchestré (Kiss Each Other Clean). Ghost on Ghost a été conçu dans le même esprit. Ou presque, puisque c'est aussi un disque plus léger.

On s'étonne un peu d'entendre Iron & Wine proposer une chanson aussi pop et gentiment soul que The Desert Babbler, qui frise le easy listening, et même Low Light Buddy of Mine. Encore une fois, les arrangements sont généreux : cordes, cuivres, des choeurs en masse et une touche assez craquante de claviers vintage.

Toutefois, on s'étonne parfois d'un solo de saxo un peu trop sirupeux ou d'avoir l'impression d'entendre un cousin de Belle & Sebastian (Grace for Saints and Ramblers). C'est joli. Un peu trop, même, pour être aussi prenant que certains de ses morceaux les plus dépouillés.  Sam Beam (accompagné ici par Brian Blade à la batterie) chante néanmoins avec une douceur et une conviction qui ne laissent pas indifférent.

À écouter : Grace for Saints and Ramblers

***

FOLK/ROCK

Iron & Wine

Ghost on Ghost

***

Nonesuch




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer