Québécois d'adoption depuis près de dix ans, Aurian Haller a pourtant tardé à se faire entendre côté musique. S'illustrant d'abord par sa poésie, plusieurs fois primée, il a lancé un EP, puis un premier album, parus assez discrètement.

Nicolas Houle, Le Soleil LA PRESSE

Avec The Dark Room, son nouvel enregistrement à saveur country-folk, il a en mains les outils pour se distinguer. Non seulement son matériel est-il écrit adroitement, mais Haller apparaît fort à l'aise derrière le micro, offrant un chant chaleureux et assuré, avec une touche légèrement plaintive, qui sied au genre. Like This, en ouverture, qui bénéficie de la pedal steel de Bob Egan (Blue Rodeo, Wilco) séduit immédiatement l'oreille, tout comme la ballade Secret Dream. Haller s'essaie aussi à la langue française sur deux titres et collabore avec plusieurs complices, dont Clio et Maude Brochu. Vrai que certains titres se démarquent moins que les autres, mais dans l'ensemble, The Dark Room est une proposition solide, qui vaut le détour.

Country folk

The Aurian Haller Band

The Dark Room

***