Andrea Lindsay et Luc De Larochellière forment un couple. C'est dit sans être écrit en toutes lettres dans le livret de C'est d'l'amour ou c'est comme.

Publié le 20 oct. 2012
Alexandre Vigneault LA PRESSE

Ils le chantent aussi plus gentiment que sensuellement. Il y a bien sûr des chansons d'amour amoureuses portées par les belles mélodies de Luc De Larochellière, principal architecte de l'album tant au plan des textes et des musiques.

Mais les deux tourtereaux, qui n'en sont pas à leur premier vol, envisagent aussi les jours gris et, en conséquence, savourent les petits bonheurs fuyants. Entre la chanson titre, légère comme un amoureux qui siffle en marchant, et la triste rupture qui ferme la marche, aucun morceau ne se détache vraiment du lot. C'est joli et confortable. Trop lisse pour captiver d'un bout à l'autre, mais appréciable en pièces détachées.

À écouter: C'est d'l'amour ou c'est comme

POP

Larochellière/Lindsay

C'est d'l'amour ou c'est comme

GSI / Sélect

***