Born to Sing: No Plan B, 34e album studio de Van Morrison enregistré à Belfast, s'inscrit dans l'esprit du merveilleux concert auquel nous avons eu droit à la Wilfrid en juin 2009 - et qui suivait la sortie de Keep it Simple.

Publié le 20 oct. 2012
Alain Brunet LA PRESSE

Malgré l'apparente modestie et la facture vintage de cette production, malgré l'évolution lente et progressive de l'esthétique morrisonienne, nous avons ici droit à l'intégration parfaite de sa palette stylistique: jazz, soul, country, blues, gospel, folklore celte. Phrasé unique, mots singulièrement mâchonnés, puissance vocale, profondeur et souplesse orchestrales, maîtrise et maturité absolues. Voluptueux arrangements de cuivres/anches (trombone, saxes, trompette), claviers (piano, orgue), pedal steel guitar, et idéale section rythmique constituent ce combo jazzy sensuel mené par le géant qui s'y exprime sur plusieurs instruments, en plus d'y chanter.

Van the Man peut compter sur un navire tout confort pour mener ses rimes à bon port. Jusqu'au bout de l'arc-en-ciel, aux portes du coeur, sur les routes du Midi, au troisième sous-sol de la cupidité, sur le mirador des sages, au pays des géants.

À télécharger: Retreat and View

JAZZ-SOUL

Van Morrison

Born to Sing: No Plan B

****1/2

Exile/EMI